Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Covid-19 : appel à l’action pour permettre au COVAX de fournir 2 milliards de doses de vaccin en 2021‎ (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Dans les pays qui ont bien avancé dans leurs programmes de vaccination, le nombre de cas de

COVID-19 baisse, les hospitalisations diminuent et les signes précoces d’une sorte de retour à la normale apparaissent.

Cependant, la situation mondiale est beaucoup plus préoccupante.

À aucun moment de la pandémie il n’a été à ce point nécessaire d’anticiper les difficultés à venir et de ne pas se contenter des progrès inégaux réalisés jusqu’à présent.

On voit les effets traumatisants de la terrible vague de COVID-19 en Asie du Sud – une poussée qui a également eu de graves répercussions sur l’approvisionnement mondial en vaccins.

On voit aussi pourquoi l’accès aux vaccins est si important avant qu’une recrudescence ne se produise. C’est pour cette raison qu’il faut avant tout veiller à ce que les pays qui n’ont pas bénéficié de ces armes d’importance vitale puissent y accéder maintenant, et de toute urgence.

En tant que mécanisme mondial pour l’accès équitable aux vaccins contre la COVID-19, le COVAX a fait ses preuves. Conçu et mis sur pied au milieu d’une crise mondiale de santé publique sans précédent, il a fourni plus de 70 millions de doses à 126 pays et économies à travers le monde depuis février dernier – à des îles éloignées comme à des pays en proie à des conflits – et géré ainsi le déploiement de vaccins le plus important et le plus complexe de toute l’histoire. Plus de 35 pays ont reçu leurs premières doses de vaccin anti-COVID-19 via le COVAX.

Cependant, la terrible flambée de COVID-19 en Inde a eu de graves répercussions sur l’approvisionnement du COVAX au deuxième trimestre de cette année, au point que, d’ici la fin juin, nous serons confrontés à un déficit de 190 millions de doses.

Certes le COVAX disposera de volumes plus importants plus tard dans l’année grâce aux accords qu’il a déjà conclus avec plusieurs fabricants, mais si nous ne comblons pas le déficit actuel de toute urgence, les conséquences pourraient être catastrophiques.

Mais nous pouvons relever ce défi grâce à une action concertée et à un leadership mondial.

Des dons de plusieurs millions de dollars et de doses au COVAX ont été annoncés le 21 mai, portant le total des doses promises à ce jour à plus de 150 millions. À l’Assemblée mondiale de la Santé, les gouvernements ont reconnu à l’unisson qu’il était urgent politiquement et financièrement de mettre des fonds et des vaccins à la disposition du COVAX. Il faut maintenant continuer sur cette lancée pour obtenir le financement intégral du COVAX et davantage de vaccins – tout de suite – pour les pays à faible revenu lors du Sommet sur le système de garantie de marché le 2 juin prochain.

Si les dirigeants mondiaux s’unissent, les objectifs initiaux du COVAX – la livraison de 2 milliards de doses de vaccins dans le monde en 2021 et de 1,8 milliard de doses à 92 pays à faible revenu d’ici le début de 2022 – sont encore tout à fait réalisables.

Mais il faudra pour cela que les gouvernements et le secteur privé débloquent d’urgence de nouveaux stocks, les livraisons commençant en juin, ainsi que des financements pour que nous puissions tenir nos engagements. Le COVAX dispose de l’infrastructure nécessaire pour faciliter et coordonner cet effort mondial complexe.

Pour permettre au COVAX de tenir la promesse d’un accès équitable à l’échelle mondiale, nous appelons à prendre les mesures suivantes immédiatement :

  • Financer le système de garantie de marché du COVAX (AMC) dirigé par l’Alliance Gavi. Le système AMC est l’instrument du COVAX pour fournir des doses aux pays à faible revenu. Grâce à la générosité de ses donateurs, l’AMC a déjà obtenu 1,3 milliard de doses à livrer en 2021. Cela suffit à protéger les groupes de population les plus à risque : les agents de santé, les personnes âgées et celles qui souffrent de problèmes de santé préexistants. Nous avons besoin de 2 milliards de dollars supplémentaires pour porter la couverture à près de 30 % dans les pays bénéficiant de l’AMC, et nous avons besoin de cette somme d’ici le 2 juin pour bloquer les approvisionnements dès maintenant afin que les doses puissent être livrées tout au long de 2021 et jusqu’au début de 2022.
  • Mettre des doses à disposition, maintenant. La pandémie vient de prendre une tournure effrayante : la vague meurtrière qui fait rage en Asie du Sud et dans d’autres zones sensibles. Les pays qui ont les plus grandes réserves devraient allouer des doses au COVAX dès à présent pour que l’impact soit maximal.Des pays commencent à proposer des doses, les États-Unis et l’Europe s’engageant collectivement à mettre 180 millions de doses à disposition. Mais nous avons besoin de plus encore : il faut que ces doses passent par le COVAX et que les expéditions commencent au début de juin. Les pays riches pourraient mettre à disposition au moins un milliard de doses en 2021.

    C’est maintenant que le COVAX a le plus grand besoin de doses. Les pays dont les taux de couverture sont élevés et qui devraient recevoir des doses prochainement devraient échanger leur place dans les files d’attente avec le COVAX afin que les doses puissent être distribuées équitablement le plus rapidement possible.

  • Libérer les chaînes d’approvisionnement en éliminant les obstacles au commerce, les mesures de contrôle des exportations et autres freins au transit qui bloquent, restreignent ou ralentissent l’approvisionnement et la distribution des vaccins anti-COVID19, des matières premières, des composants et des fournitures.

Lire la suite sur le site de l’OMS

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share