Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’Association des Personnes de Petite Taille présente son plaidoyer à l’occasion de la Journée internationale du nanisme (En ligne)

Imprimer la liste
Share

A l’occasion de la journée internationale du nanisme, le 25 octobre 2021, l’APPT et ses organisations partenaires lancent un appel pour agir en faveur d’une meilleure reconnaissance et prise en compte des personnes de petite taille dans la société.

Elles présenteront ainsi, le jeudi 21 octobre à 14 via Zoom, une véritable feuille de route à destination des pouvoirs publics comprenant 12 propositions ambitieuses et concrètes, autour de trois enjeux prioritaires :

– La reconnaissance du handicap, l’amélioration de la prise en charge médicale et l’accessibilité

– L’égalité de traitement dans la prise en charge du handicap sur le territoire,

– La lutte contre les dérives liées aux représentations des personnes de petite taille, notamment sur les réseaux sociaux.

Avec la participation de :

  • Cécile Rilhac et Laurence Trastour-Isnart, députées marraines de la démarche
  • Othmane El Jamali, Président de l’APPT
  • Nathalie Meunier, Vice-Présidente de l’APPT
  • Violette Viannay, Administratrice de l’APPT, membre du CNCPH
  • Géneviève Baujat, Généticienne à l’Institut Imagine

Contact pour obtenir les modalités de connexion : margaux.puech@prpa.fr

Pour rappel :

Les personnes atteintes de nanisme osseux ou « personnes de petite taille » représentent 8000 à 10 000 personnes en France et près de 130 000 personnes dans le monde. S’il existe plus de 500 pathologies recensées susceptibles de causer un nanisme, elles se caractérisent par le fait que les personnes atteintes mesurent moins de 1,40 m à l’âge adulte.

L’achondroplasie constitue la forme de nanisme la plus fréquente. Cette maladie génétique, touchant principalement les membres (la croissance des os longs), entraîne un risque accru de complications médicales sévères, notamment osseuses, respiratoires, ORL ou même métaboliques, pour les personnes qui en sont atteintes et ce dès les premières années de vie.

La reconnaissance du nanisme soulève de nombreux enjeux allant de la prise en compte du handicap par les institutions et la prise en charge médicale, à l’inclusion scolaire et professionnelle, et la lutte contre les discriminations. Le nanisme interroge l’acceptation de la diversité par notre société et notre regard porté sur l’altérité.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share