Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Santé mentale et psychiatrie : l’ANAP poursuit ses travaux et réaffirme son engagement sur ce sujet stratégique pour la performance du système de santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie ont rappelé une nouvelle fois l’ampleur des enjeux de transformations et leur importance pour le système de santé. L’ANAP, qui travaille sur ces sujets depuis plusieurs années, annonce le renforcement de son action ainsi que la parution d’une nouvelle publication assortie de trois webconférences qui auront lieu pendant les Semaines d’Information sur la Santé Mentale.

« Améliorer la prise en charge globale des personnes concernées par des troubles psychiques est un enjeu fondamental pour la performance de notre système de santé. Les pouvoirs publics en ont fait une priorité. L’ANAP contribuera pleinement à cette ambition. La santé mentale et de la psychiatrie constituent désormais un axe stratégique pour l’Agence. Dans les semaines et mois à venir, nous allons considérablement renforcer notre action pour accélérer le partage et la diffusion d’innovations organisationnelles et accompagner les établissements dans les transformations en cours » affirme Stéphane Pardoux, directeur général de l’ANAP.

Des recrutements d’experts en psychiatrie au sein des équipes de l’ANAP ainsi que l’élargissement du réseau d’experts professionnels mobilisables par l’ANAP sont ainsi lancés.

Fluidifier le parcours des personnes concernées, améliorer l’accès aux soins somatiques et accélérer le déploiement d’innovations numériques en santé mentale : trois objectifs exprimés lors des Assises nationales de la santé mentale et de la psychiatrie et qui sont au cœur de la nouvelle publication de l’ANAP intitulée « Le nouvel ambulatoire en santé mentale, pour une vie debout ! ».

Les professionnels pourront s’inspirer d’initiatives innovantes et poser leurs questions lors de trois webconférences organisées par l’ANAP les 12, 14 et 15 octobre prochains.

Assurer une prise en charge globale : cap sur le nouvel ambulatoire

Dans le prolongement de ses travaux pour alimenter les PTSM, l’ANAP s’est intéressée dans sa dernière publication aux expériences innovantes destinées à faciliter le parcours des personnes concernées. Premier constat, la nécessité de concevoir un nouvel ambulatoire axé sur la prise en charge globale (santé mentale et physique), l’aller vers, le rétablissement et la responsabilité populationnelle pour dépasser les frontières des structures et mieux prendre en compte l’environnement de la personne.

Ce défi implique pour les professionnels de développer de nouvelles organisations pour :

  • articuler prévention, soins et accompagnement social et médico-social ;
  • mieux repérer les personnes les plus éloignées du soin ;
  • prendre en compte les aspirations des personnes et leur capacité à devenir acteur de leur parcours de vie ;
  • apporter une réponse au plus près des lieux de vies des personnes concernées.

Pour emprunter la voie du nouvel ambulatoire en santé mentale :

o Téléchargez notre publication « Le nouvel ambulatoire en santé mentale : pour une vie debout » ;

o Consultez 5 monographies dédiées à des initiatives innovantes (CH de Jonzac, Dispositif Silpasy à Saint Nazaire, équipe mobile Passerelle dans les Yvelines, le CLIP de Nancy, EPSM de Laxou, Hôpital de Saint Maurice)

o Participez à la webconférence du 12 octobre intitulée « Prise en charge globale : cap sur le nouvel ambulatoire » avec les interventions du Pr Frank Bellivier, déléguée ministériel à la Santé mentale et à la Psychiatrie, de Denis Leguay président de Santé mentale et d’équipes pionnières.

Améliorer le suivi somatique en repensant la place de la santé physique

Une urgence illustrée par le constat alarmant de l’OMS : l’espérance de vie des personnes souffrant de troubles psychiques est de quinze à vingt ans inférieure à celle de la population générale. En cause ? Un accès moindre aux soins, un défaut de réponse adaptée à la spécificité de leurs besoins et une interprétation de signes cliniques trop souvent appréhendés par rapport à la santé mentale. Ce problème est renforcé par la spécificité des établissements de santé mentale qui ont rarement accès à des plateaux médico-techniques pour assurer des soins somatiques.

La réponse passe encore une fois par le nouvel ambulatoire à travers des solutions territoriales adaptées aux besoins et fondées sur une coopération entre acteurs.

Pour mettre en place des actions favorisant l’accès aux soins somatiques :
o Téléchargez notre publication et son chapitre dédié aux soins somatiques ;
o Consultez les 5 monographies dédiées à des initiatives innovantes (CH du Vinatier Coreso et service de médecine, CHU de Tours, CH Guillaume Régnier et EPSM Barthélémy Durand)
o Participez à la webconférence « Améliorer le suivi somatique : il y a urgence ! » du 14 octobre en présence du Dr Christian Muller, président de la conférence des présidents de CME de CHS et Dr Wanda Yekhlef responsable du pôle somatique à l’EPSM de Ville Evrard ainsi que plusieurs équipes pionnières.

Utiliser le numérique pour améliorer les parcours de vie

Dernier pilier du nouvel ambulatoire et ambition exprimée lors des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie : renforcer le déploiement des innovations numériques. A travers une étude de terrain, et avec l’aide d’un groupe de travail, l’ANAP a dressé une typologie de quatre familles d’outils numériques à utiliser en fonction de leurs bénéficiaires : les plateformes d’information ; les outils de formation ; les outils de soin et d’accompagnement ; et les outils de coordination.

Contact : lamiel.denisse@anap.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share