Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Nouveau naufrage de personnes migrantes au large de Calais : la Croix-Rouge française appelle à un sursaut d’humanité (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

“C’est avec une immense tristesse que la Croix-Rouge française accueille la nouvelle du décès de plus de 27 personnes migrantes et potentiellement de nombreuses disparitions, qui tentaient de rejoindre, en embarcations de fortune, le Royaume-Uni. Nos pensées les plus émues vont aux familles et aux compagnons de route endeuillés de ces exilés.” Philippe Da Costa, Président de la Croix-Rouge française.

Mercredi 24 novembre, au moins 27 personnes sont décédées dans le naufrage d’une embarcation dans le détroit du Pas-de-Calais. Sans compter les personnes disparues dont le nombre n’est pas encore connu. Les recherches se poursuivent. Ce drame s’ajoute aux accidents tragiques et mortels qui se sont multipliés ces derniers mois à la frontière franco-britannique mais aussi franco-espagnole et franco-italienne.

“Chacune de ces vies perdues résonne comme un coup porté à l’Humanité contre elle-même, faute de réponse à la hauteur de la détresse et des souffrances de ces personnes contraintes de quitter leur pays, leurs repères et leurs familles, à la recherche d’une vie meilleure.” a souligné le Président de l’association.

La Croix-Rouge française rencontre chaque semaine depuis plusieurs années ces exilés aux destins brisés, qu’elle accompagne, en tentant de leur redonner un peu de chaleur et de dignité, avec l’engagement incroyable dont font preuve ses bénévoles et ses salariés. Sans relâche, elle informe et sensibilise aux risques de la traversée,  dans le cadre de ses maraudes, de ses consultations infirmières et de ses activités de rétablissement des liens familiaux.

Quand le pire arrive, elle se mobilise également pour aider à l’identification des dépouilles ou pour accompagner les familles des personnes décédées. Sans oublier les personnes portées disparues, situation d’autant plus dramatique que parfois, aucune recherche et/ou signalement ne sont faits pour elles, qui sombrent alors sans laisser aucune trace. L’ouverture de demande de recherche par la Croix-Rouge française est donc cruciale car elle permet de mobiliser les autorités qui ne se seraient pas saisies de ces cas, faute d’avoir été informées ou faute d’informations suffisantes.

D’ores et déjà, depuis mercredi 24 novembre en début de soirée, les équipes de la Croix-Rouge française sont mobilisées sur place. La délégation territoriale Croix-Rouge du Pas-de-Calais apporte un soutien logistique aux autorités sur le dispositif d’accueil des survivants. Par ailleurs, les équipes du Dispositif Mobile de Soutien aux Exilés (DMSE) et celles du service du Rétablissement des Liens Familiaux (RLF), se tiennent prêtes à intervenir pour identifier les corps, lancer les recherches et établir le lien avec les familles. La Croix-Rouge française est aussi intégrée au groupe décès inter-associatif en charge de stabiliser un protocole d’information des personnes exilés présentes sur les campements, notamment pour l’ouverture de demande de recherches.

“Si nous répondons et répondrons encore et toujours présents dans ces situations, conformément à notre principe d’Humanité, il est de notre devoir de formuler des préconisations pour éviter que la Manche ne devienne elle-aussi un cimetière indécent et permanent.” a déclaré Jean-Christophe Combe, Directeur général de l’association.

En premier lieu, la Croix-Rouge française appelle à la création d’un véritable dispositif humanitaire de prise en charge des personnes qui seront sauvées en mer dans le futur. Trop de naufragés sont actuellement débarqués trempés, dans le froid et encore sous le choc. Ce dispositif devrait comprendre une consultation automatique d’évaluation sanitaire, une mise à l’abri d’urgence de quelques jours, une protection immédiate des mineurs sauvés, une réponse aux besoins urgents et une information claire et compréhensible par tous, sur leurs droits.

En deuxième lieu, l’association considère que la prise de risque, au-delà du projet migratoire en lui-même, est exacerbée par les conditions de vie indignes dans lesquelles ces personnes sont plongées sur les campements informels. A ce titre, la création de dispositifs d’accueil véritablement inconditionnels et dispersés sur le littoral apparaît indispensable tout comme l’amélioration de l’information sur les protections existant en France.

Enfin, la Croix-Rouge française, en pleine concertation et conjointement avec la Croix-Rouge britannique,  en appelle au développement de voies légales d’accès au Royaume-Uni, qu’il s’agisse du renforcement du dispositif de réunification familiale ou de la mise en place d’une instruction britannique des demandes d’asile à la frontière. En parallèle, l’activation de la clause humanitaire Dublin pourrait permettre aux personnes “dublinées” de demander une protection sur le territoire français plutôt que de risquer une traversée au péril de leur vie.

 

Contacts Presse

Christèle Lambert-Côme – 01 44 43 12 07 –  christele.lambert-come@croix-rouge.fr
Elodie Bourdillel – 01 44 43 12 80 – elodie.bourdillel@croix-rouge.fr
Marie-Laure Lohou – 01 44 43 11 39 –  marie-laure.lohou@croix-rouge.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share