Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Une hausse de 19,3 % des greffes d’organes en 2021 (Bilan)

Imprimer la liste
Share

Emmanuelle Cortot-Boucher, Directrice générale de l’Agence de la biomédecine, et le Professeur François Kerbaul, Directeur du prélèvement et de la greffe organes-tissus, a présenté, le 12 janvier, les chiffres et les événements marquants de l’activité du prélèvement et de la greffe d’organes et de tissus en France en 2021.

Après une année 2020 marquée par le début de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire national, l’année 2021 a confronté les patients et les professionnels de santé aux effets de la crise sanitaire au long cours. Dans le domaine du prélèvement et de la greffe d’organes et de tissus, les équipes ont fait preuve d’un engagement sans faille tout au long de l’année et démontré leur résilience.

L’Agence de la biomédecine souhaite saluer leur forte mobilisation et leur capacité d’adaptation qui ont permis une augmentation de 19,3% de l’activité de greffe par rapport à 2020 : en 2021, ce sont 5 273 greffes qui ont pu être réalisées au bénéfice de patients en attente.

Durant toute l’année, l’Agence de la biomédecine a poursuivi son travail quotidien de soutien et d’appui aux activités de recensement, de prélèvement et de greffe sur l’ensemble du territoire national.

En mars 2021, en concertation avec les sociétés savantes, elle a notamment émis de nouvelles recommandations relatives à la poursuite des activités de prélèvement et de greffe dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.

Diffusées très largement aux coordinations hospitalières de prélèvement d’organes et de tissus, aux équipes de greffe, aux directeurs d’établissements de santé et aux Agences régionales de santé, ces recommandations ont sensibilisé toutes les parties prenantes, d’une part, à l’importance du maintien de l’activité de prélèvement et de greffe d’organes, eu égard au caractère de priorité nationale que lui confère la loi, et d’autre part, à l’enjeu que représente la préservation de la sécurité des patients greffés dans un contexte où la circulation virale les expose à des risques élevés. La conciliation de ces deux exigences a été au cœur des préoccupations des professionnels de la chaîne du don à la greffe pendant toute l’année écoulée.

Consulter le bilan 2021 de l’activité de prélèvements et de greffes d’organes

PRPA pour l’Agence de la biomédecine
Isabelle Closet : isabelle.closet@prpa.fr
Danielle Maloubier : danielle.maloubier@prpa.fr

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share