Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le syndicat CNI appelle à la grève le 22 septembre 2022 (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

“La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs la protection de la Santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs.”

Ce principe issu du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 est aujourd’hui bafoué.

Les acteurs du Gouvernement, depuis plusieurs mois, parlent d’accès aux soins pour tous en oubliant totalement d’appliquer ce principe fondamental à la vie de nos soignants.

Et pourtant, avant d’être des professionnels, “les blouses blanches “ sont des êtres humains et des citoyens…

Déjà très dégradées par des années de restrictions budgétaires avant Covid, leurs conditions de travail sont délétères. Malgré cela, les soignants n’ont pas hésité à répondre présents et à faire front face à la crise sanitaire. Applaudis en 2020, ils sont aujourd’hui oubliés, abandonnés…

Au-delà de la gestion de la crise Covid, le système de santé doit faire face au vieillissement de la population et à l’explosion des maladies chroniques… Mais sur le terrain, le constat est sans appel les moyens manquent !
Perte de sens, d’attractivité, tous les secteurs cherchent du personnel.

Aux carences s’ajoutent les difficultés de gestion d’un absentéisme croissant. Il est urgent d’amé- liorer les conditions d’exercice et de restaurer un équilibre vie professionnelle et vie personnelle des professionnels de santé ce n’est qu’à cette condition qu’ils peuvent apporter des soins de qua- lité.

Il était question en 2020 d’un avant et d’un après …

En 2022, l’hôpital souffre toujours de la T2A, tarification à l’activité !
Alors que les patients arrivent de plus en plus dépendants (virage ambulatoire cumulé au vieillis- sement) les ratio d’effectifs n’ont pas été majorés, ils sont même souvent en deçà des “cibles “ définies par les impératifs financiers suite aux absences et aux postes vacants.

Les files d’attente aux urgences s’allongent, les lits d’aval manquent…tandis que les tutelles conseillent l’appel au 15 et aux médecins traitants avant de se rendre aux urgences. Que dire de ces réponses lorsque de plus en plus de patients se retrouvent sans généraliste ou se heurtent à des délais de rendez-vous…

Parce que se taire serait cautionner, une fois encore, le 22 septembre 2022, le syndicat CNI appelle les professionnels de santé à se mobiliser pour exiger notamment :

  • de réels moyens (enveloppes à la hauteur des besoins/ ville et établissements),
  • la définition de ratio soignants / soignés adaptés,
  • la revalorisation des primes de contraintes (nuits, dimanches/ fériés).

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share