Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Diagnostic Prénatal Non Invasif : le CNGOF réagit à l’Avis du CCNE

Imprimer la liste
Share

Le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens (CNGOF) salue le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) pour l’avis qu’il a rendu le 25 avril sur : « les questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur le sang maternel ». Il y donne un avis favorable à l’introduction progressive, dans le cadre du programme de dépistage de la trisomie 21, de ce diagnostic prénatal non invasif (DPNI) qui, par une simple prise de sang réalisée chez la mère en début de grossesse, permet l’analyse de l’ADN fœtal.
Le CNGOF avait saisi lui-même le CCNE en raison des questions éthiques particulières que les évolutions techniques de ce dépistage posent et de leurs conséquences potentielles sur la conception du diagnostic prénatal et sa pratique dans notre pays. Dans un communiqué publié en ce début d’année, et dans l’attente de l’avis du CCNE, le CNGOF avait souhaité pouvoir appliquer le DPNI aux patientes à risque élevé de trisomie 21.
Le CCNE répond positivement à cette demande considérant que cette méthode qui ne modifie pas le fond de la procédure actuelle revêtirait, en revanche, une importance considérable en termes de non-malfaisance en diminuant le nombre de prélèvements invasifs (choriocentèses et amniocentèses) qui comportent un risque de fausse couche de l’ordre de 1 %.
Le CNGOF souhaite maintenant que la législation et la prise en charge par la solidarité nationale interviennent rapidement pour que le DPNI soit intégré dans les procédures du diagnostic prénatal proposé aux femmes enceintes. Il rappelle, comme le fait aussi le CCNE, que ces avancées diagnostiques nécessitent de progresser en même temps sur le versant thérapeutique, en investissant sur la recherche pour le traitement des maladies génétiques, la prise en charge des personnes handicapées et l’accompagnement de leurs familles. Le CNGOF rappelle l’importance de la qualité de l’information qui sera donnée aux couples.

Service de presse et de communication :
MHC Communication
Marie-Hélène Coste
Tél. : 01 49 12 03 40
mhc@mhccom.eu

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share