Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Conférence sociale : un bilan en demi-teinte

Imprimer la liste
Share

L’UNAPL a participé à la conférence sociale des 20 et 21 juin où elle s’était donné pour objectifs de faire entendre la voix des entreprises libérales, c’est-à-dire de plus du quart des entreprises françaises, et de porter un ensemble de propositions concrètes, 46 au total, afin d’apporter une contribution forte à l’emploi et à la croissance.

L’UNAPL prend acte de l’ouverture de la réforme de la représentativité patronale et souhaite que celle-ci se déroule dans la plus grande transparence et en élargissant la nécessaire définition des règles de représentativité afin de moderniser celle-ci et de prendre en considération la réalité du secteur des employeurs libéraux.

L’UNAPL salue la mise en chantier de la clarification des moyens humains et matériels mis à la disposition des syndicats et des organisations patronales pour faire vivre la démocratie sociale dans de meilleures conditions. Ce débat est le pendant incontournable de l’inscription du dialogue social dans la Constitution.

S’agissant de la réforme des retraites qui sera discutée à partir du 3 juillet, l’UNAPL entend y contribuer et rappellera son attachement à la retraite par répartition pour les régimes de base et complémentaires ainsi qu’aux grands principes de solidarité intergénérationnels tout en conservant le sens de l’équité et de la proportionnalité des efforts financiers demandés en fonction des capacités contributives de chacun. Au-delà, l’UNAPL souhaite être présente dans toutes les consultations à venir et notamment pour la formation professionnelle.

La feuille de route sociale du gouvernement contient plusieurs propositions de l’UNAPL, en particulier :
– Le développement des formations en alternance
– Le rapprochement entre la médecine du travail et la médecine de ville
– Le développement de la silver economy et du secteur médico-social
– Le soutien au développement du numérique
– La rénovation du dialogue social en Europe
– La simplification de l’accès aux fonds structurels européens
– L’instauration d’un salaire minimum dans chaque état européen pour limiter le dumping social
– L’extension d’Erasmus aux jeunes en formation en apprentissage

Mais l’UNAPL regrette que le Gouvernement n’ait finalement pas retenu ses propositions les plus audacieuses comme la création d’un crédit d’impôt conseil pour les entreprises souhaitant se développer, ou la création d’un dispositif destiné à faciliter la mobilisation de l’épargne de proximité pour le développement et la création d’entreprises, l’extension des dispositifs existants d’aide à l’emploi aux TPE, la promotion du travail indépendant comme voie du retour à l’emploi des cadres. L’UNAPL estime qu’il est stratégique de soutenir le secteur des entreprises libérales pour contribuer à la relance de l’économie française et développer les emplois.

Au total, l’UNAPL dresse un bilan en demi-teinte de cette conférence sociale et appelle, à nouveau, le gouvernement à être plus attentif aux entreprises libérales et leurs 2 millions d’actifs.

> les 46 propositions de l’UNAPL présentées lors de la Conférence Sociale

Contact presse :
Dr Michel Chassang
Tél. : 06.85.72.60.83

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share