Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Stratégie nationale de santé : la profession infirmière devra être au cœur de la réforme

Imprimer la liste
Share

Le « comité des Sages » institué par le Premier ministre propose au gouvernement 19 recommandations pour contribuer à la Stratégie nationale de Santé. L’Ordre national des infirmiers se félicite de retrouver parmi elles le développement de nouvelles compétences pour les soignants, la reconnaissance du métier d’infirmier clinicien et la « masterisation » de la formation infirmière.

« L’Ordre national des infirmiers se réjouit de voir les propositions qu’il porte depuis plusieurs années reprises par le comité et son président Alain Cordier. Favoriser la nécessaire évolution de la profession d’infirmier pour un enrichissement de ses missions, c’est améliorer l’accès aux soins de tous les Français, c’est renforcer la sécurité des soins et adapter le système de santé aux évolutions et aux attentes de la société », souligne Didier Borniche, président de l’Ordre.

La proposition n°15 du « comité des sages » entend notamment « mettre fin au modèle en silo qui enferme les professionnels dans des périmètres de métiers et d’actes. Il faut permettre d’une part un avancement de carrière soignante sans « éloignement » du malade, et d’autre part développer de nouvelles compétences pour aider à une plus grande fluidité des parcours de soins et de santé. »

En écho aux positions de l’Ordre et de nombreuses associations infirmières, le rapport préconise ainsi:
– de reconnaître le métier d’infirmier clinicien avec des compétences élargies (évaluation des risques, prévention, annonce, accompagnement et suivi clinique et thérapeutique, plan personnalisé de soins, éducation thérapeutique…) ;
– de simplifier la réglementation en matière de transfert de compétences (…) en partant de cahiers des charges nationaux par thématiques puis en invitant les équipes à inscrire leur protocole dans ce cadre ;
– d’identifier les masters ou DU permettant de valider les compétences nécessaires.

Et Didier Borniche de poursuivre : « Les infirmières et infirmiers par leur proximité avec les patients sont au cœur de notre système de soins. L’amélioration de leur filière de formation et le développement de nouvelles compétences en leur donnant de nouvelles perspectives de carrière sont une clef pour l’avenir de notre système de santé. Nous comptons que les préconisations du comité des sages soient mises en pratique dans la future loi de Santé publique programmée en 2014. Une fois encore, l’Ordre répond présent : nous sommes partenaire des pouvoirs publics pour enrichir par notre expérience de terrain la réflexion et faire en sorte que les mesures nécessaires soit adoptées au bénéfice de la santé de nos compatriotes. »

Karim Mameri,
Secrétaire général de l’Ordre National des Infirmiers
06 21 75 54 59

A propos de l’Ordre National des Infirmiers :
Avec 137 000 inscrits, l’Ordre national des infirmiers est le deuxième des sept ordres de professions de santé en France. Il est chargé par la loi de veiller à maintenir les principes éthiques et à développer la compétence, indispensables à l’exercice de la profession. Il contribue à promouvoir la santé publique et la qualité des soins. Il assure la défense de l’honneur et de l’indépendance de la profession d’infirmier. Il en assure la promotion.
Il participe au suivi de la démographie de la profession d’infirmier et étudie l’évolution prospective des effectifs de la profession au regard des besoins de santé.
Il accomplit ses missions par l’intermédiaire des conseils départementaux, des conseils régionaux ou interrégionaux et du conseil national de l’ordre.

Contacts presse :
Vianney Le Parquic – Comfluence
vianney.leparquic@comfluence.fr
01 40 07 34 22

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share