Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Retraite des médecins libéraux : une réforme injuste et méprisante !

Imprimer la liste
Share

Les récentes mesures contenues dans le projet de réforme des retraites visant la CNAVPL et donc par ricochet la caisse autonome de retraite des médecins libéraux (CARMF) sont inacceptables en l’état et en l’absence de concertation.

Les médecins libéraux ne peuvent accepter que le destin des retraités actuels et futurs soit du seul ressort de l’État faisant ainsi disparaitre l’autonomie de leur caisse sous la foi d’un rapport discutable mettant en cause la gestion de la CARMF.

Cette autonomie n’est pas un cadeau fait aux médecins libéraux mais se justifie par une profession à part des concepts salariés, obéissant à des règles de pénibilité différentes, un profil de carrière atypique et retardé, et enfin à une relation privilégiée avec le paritarisme conventionnel, pour proposer aux Français des tarifs opposables de consultation devenus indécents.

La perte de l’autonomie de la caisse serait une décision inique confirmant la défiance du notre gouvernement à l’égard des libéraux et retirerait tout intérêt à la poursuite du paritarisme.

Le SML demande la réunion immédiate de tous les acteurs concernés par la retraite des médecins libéraux avant que la Loi sur la réforme des retraites ne soit adoptée.

Le SML est prêt à faire des propositions constructives pour maintenir une retraite décente à tous ceux qui ont déjà cotisé et à nos jeunes confrères qui vont le faire en s’installant en libéral. Mais l’article incriminé du projet de loi doit être annulé avant toute négociation.

Le SML rappelle aussi que les médecins retraités actifs participent à la lutte contre les « déserts » médicaux en maintenant leur activité, malgré des cotisations versées à perte. le SML estime cette situation inacceptable.

De même le SML est déterminé à proposer des solutions de justice et d’équité (versus fonction publique et régimes spéciaux) pour les femmes médecins retraitées et les conjoints survivants, pour peu qu’une véritable concertation ait lieu.

Contact Presse :

Dr Roger RUA, Président
06.63.23.45.05

Dr Eric HENRY, Secrétaire général
06.80.25.13.12

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share