Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Institut Gustave Roussy : le nouveau batiment en médecine moléculaire inauguré (Paris)

Imprimer la liste
Share

LE NOUVEAU BATIMENT DE MEDECINE MOLECULAIRE ILLUSTRE L’ENGAGEMENT DE GUSTAVE ROUSSY POUR LA RECHERCHE EN MEDECINE PERSONNALISEE

Inauguré aujourd’hui par M. Jean Debeaupuis, Directeur général de l’offre de soins (DGOS), M. Jean Daubigny, Président du Conseil d’administration de Gustave Roussy, Préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris, et le Pr Alexander Eggermont, Directeur général de Gustave Roussy, le nouveau bâtiment de médecine moléculaire de Gustave Roussy, trait d’union architectural entre l’hôpital et les deux pavillons de recherche existants, s’inscrit dans la volonté de l’Institut de donner un élan supplémentaire à son programme de médecine personnalisée en cancérologie.
« Très tôt, Gustave Roussy a fait le pari de la médecine personnalisée afin d’intégrer cette tendance forte aux traitements de demain, a déclaré M. Jean Debeaupuis. Cet édifice est un parfait exemple des innovations nationales en matière de médecine et de recherche en cancérologie ».
Ces dernières années en effet, l’Institut a fortement investi en faveur de la recherche dans ce domaine. Dernier témoin : la construction de ce nouveau pavillon de recherche dédié à la médecine moléculaire. « Il symbolise le dynamisme, la créativité, la détermination et le rassemblement des forces propres à l’Institut. Il démontre à quel point la recherche est plus que jamais une priorité pour Gustave Roussy », a souligné M. Jean Daubigny.
Pour le Pr Alexander Eggermont, « l’édification du nouvel ensemble témoigne aussi de notre ambition de devenir le vecteur de nouvelles missions d’enseignement, de recherche, de référence et d’innovation. Le programme de médecine personnalisée est un axe stratégique de nos grands programmes pour la recherche ».
D’une superficie de 6 000 m2, dont près de la moitié consacrée à des laboratoires, le nouveau bâtiment pourra accueillir au total 450 chercheurs et enseignants. Cet ensemble accompagnera à la fois la médecine moléculaire (analyse des tumeurs) et les essais précoces par la recherche de biomarqueurs.
Un tiers de la surface du nouveau bâtiment, soit 2 000 m2, est réservé à l’accueil de dix nouvelles équipes de recherche d’ici cinq ans, dont trois sont déjà opérationnelles.
Il abrite également l’Ecole des Sciences du Cancer, créée en 2012, en lien avec la faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud.

Recherche intégrée :
Au sein de Gustave Roussy, toutes les expertises nécessaires au développement d’une recherche de haut niveau sur le cancer sont en œuvre. Elles reposent sur le principe d’une recherche intégrée englobant recherche fondamentale, recherche clinique, et, entre les deux, la recherche translationnelle. C’est cette garantie du continuum entre recherche et soins qui favorise les avancées diagnostiques et thérapeutiques. Avec un étage entier consacré au transfert des découvertes vers les patients, le bâtiment de médecine moléculaire sera un véritable accélérateur du développement de nouvelles activités cliniques.

13,5 millions d’investissement :
Le modèle de financement de cette opération est équilibré car il s’appuie sur des sources de financement diversifiées. Sur un budget total de 13,5 millions d’euros, 4,2 millions d’euros proviennent de dons et legs. La mobilisation de la société civile aura ainsi en partie permis de financer cette nouvelle infrastructure consacrée à la recherche sur le cancer.
Grâce à un mode de construction innovant, 15 mois seulement auront été nécessaires entre le lancement de la construction et la livraison du nouvel ensemble qui consiste en un assemblage de modules de très haute qualité, pour un coût inférieur de 20 à 30 % à celui du bâti traditionnel.

L’actualité de Gustave Roussy en médecine personnalisée :
Axe majeur du projet d’établissement de l’Institut, la médecine de précision a enregistré des avancées significatives en 2012 – et également au cours de ces derniers mois avec un éclairage particulièrement important lors du 49ème congrès de l’Asco1.
Gustave Roussy a enregistré récemment des résultats prometteurs. En particulier, à travers deux études majeures : MOSCATO2, promue par Gustave Roussy, et SAFIR 013, vaste étude prospective de médecine personnalisée dans le cancer du sein, promue par Unicancer.
Ces études confirment que la médecine de précision constitue une approche d’avenir en cancérologie. Elles réaffirment le positionnement de pointe de Gustave Roussy dans ce domaine et sur la scène internationale.

A propos de la médecine personnalisée :
La médecine moléculaire – ou médecine personnalisée, encore appelée médecine de précision – est fondée sur un diagnostic moléculaire approfondi réalisé pour chaque patient, permettant de mieux comprendre les données génétiques de sa tumeur. En fonction de ce diagnostic, des médicaments ciblés adaptés au profil génétique identifié sont expérimentés.
Jusqu’à présent, une tumeur était caractérisée par l’organe qu’elle atteignait et par son stade d’évolution. Avec la médecine moléculaire, elle est également définie par les altérations de ses gènes. L’objectif : proposer à chaque patient les thérapeutiques spécifiquement ciblées sur le profil génétique de sa tumeur.

1. En savoir plus sur les présentations de Gustave Roussy au 49ème congrès de l’Asco :http://www.gustaveroussy.fr/index.php?p_id=5528
2. En savoir plus sur l’étude MOSCATO : http://www.gustaveroussy.fr/fr/page/asco-moscato_5532
3. En savoir plus sur l’étude SAFIR 01 : http://www.gustaveroussy.fr/fr/page/asco-safir-01_5535

A propos de Gustave Roussy :
Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, constitue un pôle d’expertise global contre le cancer entièrement dédié aux patients. Il réunit sur un même site 2 600 professionnels dont les missions sont le soin, la recherche et l’enseignement.
Gustave Roussy en chiffres (en 2012) : 356 lits et 88 places de jour ; 47 000 patients dont 11 400 primo-consultants ; 1 patient sur 4 participe à un essai clinique (2 813 en 2012) ; 524 patients en essais précoces en phases I/II en 2012 ; 31 essais précoces spécifiques d’un cancer d’organe en 2011 et 450 patients ayant bénéficié d’une analyse moléculaire de leur tumeur ; 300 études cliniques en cours.

Contact presse:
Christine Lascombe
Tél : 01 42 11 41 75
Mail : christine.lascombe@gustaveroussy.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share