Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral (AVC)

Imprimer la liste
Share

Journée Mondiale de l’Accident Vasculaire Cérébral le mardi 29 Octobre 2013

A l’occasion du World Stroke Day (Journée Mondiale de l’Accident Vasculaire cérébral), la Société Française Neuro Vasculaire (SFNV), les institutions et l’ensemble du Corps Médical se mobilisent pour :

◦ Alerter la population sur les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), leurs symptômes, et leur traitement
◦ Sensibiliser le grand public sur l’importance de la prise en charge immédiate des victimes dès les premiers symptômes en appelant le ‘15 ‘
◦ Inciter le grand public à surveiller sa tension artérielle, principal facteur de risque des AVC

L’AVC (ou attaques cérébrales) est un problème majeur de santé publique qui impose d’encourager et de répéter la mise en place des campagnes d’information vis-à-vis du grand public. L’AVC bénéficie depuis plusieurs années de progrès thérapeutiques, qui engagent à mobiliser le grand public, pour qu’il soit perçu comme une urgence. Plus il est pris en charge tôt, mieux l’AVC peut être traité. L’enjeu majeur est la réduction de la mortalité et de la gravité des séquelles et handicaps.

UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE

Parce que cette pathologie touche 1 personne toutes les 5 secondes dans le monde.

L’OMS parle de pandémie et projette une augmentation de l’incidence des AVC passant de 16 millions en 2005 à 23 millions en 2030.

II s’agit de l’une des principales causes de mortalité en France, la première pour les femmes; première cause de handicap acquis de l’adulte, deuxième cause de démence.

En France, chaque année, 155 000 nouvelles personnes sont touchées par un AVC

Une toutes les 4 minutes et 62 000 vont en décéder dans les 6 mois suivants.

Cette pathologie est souvent ignorée ou négligée, alors que près de 800 000 français sont touchés aujourd’hui et que plus de 500 000 en gardent des handicaps.

UNE MINUTE DE PERDUE, C’EST DEUX MILLIONS DE NEURONES DETRUITS

Chaque instant compte. Devant un ou plusieurs symptômes, adopter le bon réflexe : appeler immédiatement le ‘15’. La prise en charge immédiate permet de confirmer le diagnostic et de débuter très vite le traitement qui permettra de diminuer les lésions cérébrales et donc le risque de décès et de séquelles liés à cette pathologie grave.

MOINS DE 1 FRANÇAIS SUR 2 SAIT IDENTIFIER UNE PERSONNE QUI FAIT UN AVC selon une enquête Ipsos – Boehringer Ingelheim sur les Français et l’AVC réalisée entre le 31 juillet et le 29 aout 2013 avec le soutien de la Société Française de NeuroVasculaire (SFNV) et de l’association de patients France AVC:

– 85% des Français jugent que l’AVC est la pathologie très grave
– Moins d’un Français sur 2 sait identifier une personne qui fait un AVC
– 31 % ne savent pas auprès de qui se diriger en cas d’AVC

Un réel besoin d’information existe : les médecins et les médias sont attendus

> ContactJudith Rozenblum-Gordon
Chef de Projet 

Tél. direct : +33(0) 1 41 34 20 39
Fax : +33(0) 1 47 58 77 77 
Mail : jrozenblum@le-public-systeme.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share