Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Les sages-femmes déçues par la Ministre et toujours en grève » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Mme la Ministre de la santé, les sages-femmes attendent une décision légitime de votre part  face à  la mobilisation de la majorité de la profession!

Les sages-femmes salariées et libérales, sont en grève depuis plus de 5 semaines.

Ce mardi 19 novembre, le Collectif des sages-femmes a été reçu par la Ministre des Affaires sociales et de la Santé et la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour expliquer une nouvelle fois leurs 3 revendications principales.

Ces 3 revendications sont

  • un parcours de santé pour la femme enceinte ou non, avec un positionnement de la sage-femme 1er recours.
  • la création d’un statut médical de praticien SF à l’hôpital, et la reconnaissance du statut médical également pour les sages-femmes territoriales ou du secteur privé, avec un salaire à hauteur des compétences et des responsabilités.
  • l’intégration des écoles de sages-femmes de composantes autonomes au sein des universités.

Après une mobilisation historique, le 7 novembre, ayant  rassemblé plus de 6000 sages-femmes  venues de toute la France devant le ministère de la santé. Le 19 novembre, des milliers de SF se sont mobilisées, dans toutes les régions, en métropole et dans les DOM TOM. Dans la plupart des régions, elles ont été reçues par l’Agence Régionale de la Santé, où elles ont réitéré leurs revendications et leur soutien massif au Collectif des sages-femmes.

Au cours de cette réunion interministérielle, la ministre de la santé s’est engagée à inscrire la SF dans le parcours de santé de la femme (sans en préciser les modalités), à ouvrir des travaux permettant la révision des décrets de périnatalité ainsi que l’intégration universitaire de la formation initiale.

Pour autant, aucun engagement concret n’a été pris concernant le statut médical des sages-femmes hospitalières et la sortie du titre 4. Elle renvoie cette décision  à la mi-décembre avec la mise en place de groupes de travail……La situation reste donc inchangée par rapport au 7/11 !

Devant cet atermoiement, les sages-femmes ont décidé de poursuivre la grève : elles refusent d’être maintenues dans une « case à part » sans reconnaissance réelle de leurs compétences médicales et ce quel que soit leur mode d’exercice !

Elisabeth TARRAGA
ONSSF
secrétaire nationale, chargée de la communication

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share