Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Comment éviter les risques liés au froid? » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Intoxications au monoxyde de carbone, impacts sanitaires dus aux intempéries : Comment éviter les risques liés au froid ? 

En cette période où l’hiver s’installe, les conditions météorologiques telles que le froid, le vent glacé, la neige peuvent entrainer des risques pour la santé, comme des intoxications au monoxyde de carbone, des chutes, des gelures ou encore le développement de diverses pathologies. L’ARS de Franche-Comté tient à rappeler les recommandations utiles pour prévenir les conséquences du froid sur la santé.

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone ? 

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, non irritant et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, propane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut, dans les cas les plus graves, entrainer la mort en quelques minutes. Certaines personnes, gravement intoxiquées, garderont des séquelles à vie.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. L’intoxication aiguë nécessite une prise en charge rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Ces intoxications peuvent être évitées en respectant des mesures simples : 

– Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié ;

– Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air de votre logement ;

– N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc ;

– Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement ;

– Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments, dans des endroits aérés.

En cas de soupçon d’intoxication, il faut évacuer les lieux immédiatement et appeler les secours en composant le 18 (Sapeurs-Pompiers) ou le 15 (SAMU) ou le 112 (N° d’urgence européen).

Comment prévenir les risques liés au froid ? 

Le grand froid, le vent glacé, la neige sont des risques météorologiques à ne pas négliger. Ils peuvent être dommageables pour la santé, surtout pour les personnes fragiles ou souffrant de certaines pathologies. Leurs effets sont insidieux et peuvent passer inaperçus. Il faut donc redoubler de vigilance en se protégeant personnellement et en veillant sur les personnes fragiles.

Voici les principales mesures à adopter, notamment pour les populations vulnérables, dont les sans-abri, les nourrissons, les personnes âgées ou présentant certaines pathologies chroniques cardiovasculaires, respiratoires ou endocriniennes :

– Limitez les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque. Sauf nécessité impérative, évitez de sortir avec votre nourrisson en période de grand froid.

– Le froid demande des efforts supplémentaires à l’organisme, et notamment au coeur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement. Ainsi, vaut-il mieux limiter les efforts physiques même lorsqu’on est en bonne santé.

– Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur :

  • Adaptez votre habillement : pensez à vous couvrir la tête et à vous munir d’une écharpe pour recouvrir le bas du visage et particulièrement la bouche. Habillez-vous très chaudement. De plus, de bonnes chaussures permettent d’éviter les chutes.
  • Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants. Evitez de placer votre nourrisson dans un porte-bébé, susceptible de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures. Il est préférable que votre enfant soit transporté dans les bras, un landau ou une poussette afin qu’il puisse bouger régulièrement pour se réchauffer.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share