Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les orthophonistes de la fonction publique réclament une revalorisation de leurs statut et salaire (Communiqué de presse)

Imprimer la liste
Share

Les orthophonistes de la fonction publique réclament une revalorisation de leur statut et de leur salaire ! 

Cette revalorisation, retardée par les tutelles depuis 27 ans, est attendue par toute la profession ! 

Après onze ans de lutte pour une formation initiale au grade de Master, et après dix mois de mise en place de ce nouveau cursus en cinq ans, la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) et ses partenaires, représentant les professionnels et chercheurs, demandent l’ouverture officielle de négociations salariales au gouvernement pour les orthophonistes agents de la fonction publique hospitalière.

Ces derniers attendent depuis 1986 (passage de 3 à 4 ans d’études), une valorisation légitime de leur niveau d’étude, rendue incontournable depuis l’obtention du grade de Master (5 années d’études universitaires).

Malgré l’évolution de leur décret de compétences en 2002 et la reconnaissance du diagnostic orthophonique, malgré le positionnement de l’orthophonie dans le champ des pratiques avancées par le rapport Hénart, malgré la décision ministérielle du 25 janvier 2013 validant leur diplôme au grade de Master, la grille de salaire des orthophonistes de la fonction publique hospitalière se situe toujours en catégorie B.

Cette grille est la plus faible de toutes les professions des hôpitaux publics diplômées en quatre ou cinq ans sans spécialisation, avec un salaire mensuel de début de carrière de moins de 1 200 euros net. Cette faible attractivité financière entraine la vacance de nombreux postes ou leur fractionnement en temps partiels de courte durée hebdomadaire, constituant un risque d’inégalité de soins pour les patients et rendant difficile le travail pluridisciplinaire pourtant indispensable dans les équipes hospitalières.

Il est donc urgent que les orthophonistes de la fonction publique hospitalière soient reconnus à la juste hauteur de leurs qualifications.

Alors que la décision ministérielle en faveur du grade de Master date déjà du 25 janvier 2013, la FNO et ses partenaires (CFTC Santé et Sociaux, UFMICT-CGT, FO Santé-Sociaux, FOF, SUD Santé-Sociaux, UNADREO et UNSA) sollicitent, en urgence, un rendez-vous afin que les négociations salariales puissent s’ouvrir dans cette même année civile.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share