Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Lancement de la 1ère étude d’envergure en France sur la cigarette électronique » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’usage de la cigarette électronique (ou e-cigarette), véritable phénomène de société, reste encore peu documenté en France. Est-elle seulement utilisée par les fumeurs ? Quels sont les principaux utilisateurs ?

Pour répondre au mieux à ces questions et mieux cerner l’impact de ce phénomène en France, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé (Inpes) vient de lancer la première étude nationale d’envergure sur ce sujet. Interrogeant 15 000 personnes âgées de 15 à 75 ans, cette étude permettra d’obtenir des informations fiables sur les comportements des Français vis-à-vis de la cigarette électronique.

Les usages en France de la cigarette électroniques enfin décryptés

Cette étude sur la cigarette électronique suit la même méthodologie que le Baromètre Santé Inpes et permettra d’obtenir pour la première fois des informations basées sur un échantillon important et de qualité. En effet, actuellement, les seules données disponibles sur l’usage de la cigarette électronique en France proviennent de l’Eurobaromètre, qui présente l’avantage de fournir des données relativement comparables entre les pays européens mais sans avoir la taille d’échantillon suffisante pour donner une image détaillée des utilisateurs. Ainsi, cette étude offrira tout d’abord la possibilité d’estimer de manière plus précise le nombre d’utilisateurs de cigarettes électroniques (les « vapoteurs ») en France métropolitaine. Les caractéristiques de cet usage seront également interrogées (fréquence de consommation, durée de l’utilisation, teneur en nicotine, lieux d’utilisation, lieux d’achat…). Les raisons d’utilisation, et notamment le lien avec l’arrêt ou la diminution du tabac, seront également analysées. Les résultats de cette enquête qui s’étalera jusqu’au second trimestre 2014 seront rendus publics au troisième trimestre 2014.

Le Baromètre Santé Inpes, une expertise de plus de 20 ans

Mis en place en 1992, le Baromètre Santé Inpes permet d’établir un état des lieux, pour chaque thème de santé étudié tels que le sentiment d’information, l’usage d’Internet pour la santé, la qualité de vie, la santé mentale, la santé bucco-dentaire ou encore la douleur, mais la partie la plus importante concerne les substances psychoactives (alcool, tabac, cannabis et autres drogues) et les pratiques addictives (jeux de hasard et d’argent). Pour la première fois, l’usage de la cigarette électronique va faire l’objet d’une investigation poussée avec cette nouvelle étude élaborée dans la lignée du Baromètre Santé Inpes. L’objectif du Baromètre santé est de proposer une mesure d’indicateurs de comportements ou d’opinions en lien avec la santé. Cette mesure est utile pour faire point sur la situation à un moment donné, mais aussi pour offrir une tendance d’évolution dans le temps. Cette évolution peut être mise en regard des différentes actions, campagnes, règlementations mises en oeuvre au cours de la période considérée.

La méthodologie du Baromètre Santé été adaptée au fil du temps pour tenir compte des évolutions du paysage téléphonique (développement du téléphone portable, du dégroupage total…), dans l’objectif de couvrir l’ensemble de la population équipée d’un téléphone (99% de la population). L’enquête sur la cigarette électronique qui est menée sur 2013-2014, porte sur un échantillon de 15 000 personnes âgées de 15 à 75 ans. Il s’agit d’un échantillonnage aléatoire, représentatif de la population résidant sur l’ensemble du territoire métropolitain. Cette enquête permet par ailleurs d’étudier les facteurs associés à ces comportements et attitudes, en particulier les facteurs sociodémographiques, avec la perspective d’une meilleure observation des inégalités sociales de santé. Leur grande taille d’échantillon rend possible l’étude de groupes sociodémographiques particuliers (les jeunes, les chômeurs, telle catégorie de salariés…), ce qui permet notamment d’identifier les populations et les secteurs sur lesquels il est nécessaire d’orienter l’action, mais aussi, a posteriori, d’évaluer si ces actions entreprises ont porté leurs fruits.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share