Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Evolution favorable de la situation vis à vis des infections invasives à méningocoques en Seine-Maritime  » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’ARS de Haute-Normandie confirme l’évolution favorable de la situation du département de la Seine-Maritime vis-à-vis des infections invasives à méningocoques (IIM). 

L’année dernière, 12 cas ont été déclarés à l’ARS, ce qui place le département au même niveau d’incidence que celui observé pour la France entière pendant l’année 2013.

Entre 2003 et 2010, on a observé en moyenne chaque année 37 cas d’IIM et entre quatre et cinq décès par an sur cette même période. Au total depuis 2010, quatre décès ont été déclarés à l’ARS.

Cette amélioration, constatée dans la plupart des zones concernées par la campagne de vaccination, a conduit les autorités sanitaires à limiter la campagne de vaccination aux trois cantons d’Eu, Blangy-sur-Bresle et Londinières dans lesquels plusieurs cas d’IIM dus à la souche B:14:P1,7-16 avaient été observés en 2012.

La campagne se poursuit donc dans ces trois cantons et les familles vont être invitées à se rendre chez leur médecin ou au centre de vaccination de la ville d’Eu pour y faire vacciner leurs enfants. Ceux qui débuteront une vaccination, à cette occasion, recevront le nouveau vaccin qui a été mis à la disposition des médecins et des familles en décembre 2013.

Avec seulement trois cas d’IIM dus à la souche B:14:P1,7-16 déclarés en Seine-Maritime en 2013, dont deux dans les zones ayant participé à la campagne de vaccination, la situation d’hyperendémie constatée depuis 2003 semble contrôlée.

Une expertise de l’Institut de veille sanitaire est attendue à la fin de l’hiver afin de confirmer la fin de cette situation sanitaire particulière.

Pour plus d’information, consultez le site de l’ARS de Haute-Normandie

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share