Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« L’indécence des frais de publicité des assurances complémentaires santé » dénoncée par Soins Coordonnés

Imprimer la liste
Share

Les assurances complémentaires santé se livrent une gigantesque bataille médiatique pour séduire de nouveaux adhérents.

Dans des publicités peu flatteuses pour l’intelligence, chiffrées à plusieurs millions d’euros, ces assureurs santé vantent leurs mérites pour conquérir des parts de marché.

Ces dépenses publicitaires sont directement financées par les adhésions des français, qui, pour répondre au retrait de la Sécurité sociale, sont contraints de s’assurer pour pouvoir se soigner.

L’indécence des assureurs n’a pas de limites. Les voir utiliser l’argent des soins pour payer des campagnes de publicité diffusées un peu partout est inacceptable.

Les parlementaires viennent de voter le recul de la sécurité sociale avec entre autres la création de réseaux mutualistes captifs.

Privatiser la Sécurité sociale, c’est mettre en danger le remboursement des soins nécessaires à chaque malade. Pour ceux qui le peuvent, le recours à des assurances complémentaire santé est devenu indispensable pour se soigner.

Les adhérents des complémentaires santé doivent savoir où va l’argent de leurs cotisations ou adhésions.

Il s’agit d’un droit élémentaire pour chaque client que de savoir, en signant son contrat, pour chaque euro versé ce qui revient aux soins, ce qui sera dépensé en coûts de gestion ou en coûts de publicité.

Les chiffres qui circulent affirment que sur cent euros versés, moins de trente reviennent aux malades pour prendre en charge les soins.

A ce stade, Soins coordonnés appelle députés et Sénateurs à mettre un terme à l’indécence. Il faut interdire les publicités coûteuses et entièrement financées par les adhésions des assurances complémentaires santé. Chaque euros versé doit être consacré au remboursement des soins. Les dépenses de prestige sont d’un autre temps.

Une des premières décisions de la Ministre de la santé a été de repousser la mesure de transparence des coûts des assurances complémentaires santé. Aujourd’hui, elle doit lever l’opacité des cotisations des assurances santé : chacun doit savoir en signant un contrat complémentaire santé à quoi est dépensé sa cotisation et combien seront consacrés au remboursement des soins.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share