Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« L’Ordre infirmier dépose 6 nouvelles plaintes pour exercice illégal de la profession » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’Ordre national des infirmiers lance l’alerte pour protéger la sécurité des patients

L’Ordre national des infirmiers dépose ce jeudi 19 juin 6 nouvelles plaintes pour exercice illégal de la profession infirmière en bloc opératoire. Celles-ci s’ajoutent aux 5 plaintes déjà en cours dont 3 ont donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire face au manque d’action des pouvoirs publics pour garantir aux patients la sécurité des soins. Une situation qui inquiète gravement l’Ordre national des infirmiers, seule instance capable de réguler la profession et de garantir le professionnalisme des infirmiers. Pourtant, la ministre de la Santé a récemment déclaré vouloir sa suppression. Un signe fort de désengagement envers les patients, à l’heure de l’annonce des orientations de la future loi de santé publique !

Ce jeudi 19 juin, l’Ordre national des infirmiers dépose 6 nouvelles plaintes pour exercice illégal au bloc opératoire. Dans 6 établissements de santé publics et privés, des personnels non diplômés et non qualifiés s’avèrent remplir les fonctions réservées par la loi aux infirmiers au sein des blocs opératoires : techniciens de surface, aides-soignants… ne bénéficiant bien sûr ni du diplôme, ni de la formation, ni des compétences des infirmiers. Une situation grave bien connue des pouvoirs publics que l’Ordre national des infirmiers dénonce par la voie judiciaire !

« L’Ordre infirmier a été créé pour garantir la qualité des prises en charge et la sécurité des patients, » explique Didier Borniche, président de l’Ordre infirmier. « Il est de notre devoir de remplir cette mission de lanceur d’alerte quand les Français sont pris en charge dans des conditions qui les mettent en danger. Notre système de santé est précieux : le préserver doit être une responsabilité collective ! »

Veut-on casser le thermomètre ?

En 2012 déjà, l’Ordre infirmier déposait 5 plaintes pour exercice illégal de la profession infirmière. Pourtant, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a encore récemment menacé de rendre l’adhésion à l’Ordre facultative pour les infirmiers, voire de supprimer cette instance ! Une telle mesure reviendrait de fait à supprimer purement et simplement la seule organisation de régulation et de contrôle de la profession.  « Un récent sondage Ipsos montre que pour 98% des Français, la sécurité des soins est une préoccupation majeure. Face à des cas dramatiques et dangereux contre lesquels nous luttons, nos missions leur apparaissent essentielles : ils sont 89% à s’opposer à la suppression de l’Ordre et 94% à soutenir l’inscription obligatoire. Une dérégulation de la santé ne peut certainement pas être acceptée. Madame Touraine doit porter l’intérêt général et ne pas céder à une posture idéologique dangereuse, » conclut Didier Borniche.

Les plaintes déposées ce jeudi par l’Ordre national des infirmiers concernent des pratiques dans les établissements suivants :

Clinique Fontvert à Sorgues (84)

Clinique St Gatien à Tours (37)

Centre Hospitalier de Saint-Palais (64)

Clinique Ambroise Paré à Beuvry (62)

CHU de Rennes (35)

Clinique de Villeneuve sur Lot (47)

 

5 plaintes ont été déposées en 2012, concernant des pratiques dans les établissements suivants :

CH du Thann (68) (information judiciaire ouverte)

Polyclinique du Parc à Bar le Duc  (55) (information judiciaire ouverte)

CH de Castelsarrazin-Moissac à Montauban (82) (information judiciaire ouverte)

Clinique Mathilde à Rouen (76)

CH du Pays d’Olmes à Foix (09)

> Contact presse : Vianney Le Parquic – Comfluence  –  01 40 07 34 22 – 06 21 64 33 32  –  vianney.leparquic@comfluence.fr

À propos de l’Ordre national des infirmiers

Avec plus de 153 000 inscrits, l’Ordre national des infirmiers est le deuxième des sept ordres de professions de santé en France. Chargé par la loi de veiller au maintien des principes éthiques et au développement la compétence, indispensables à l’exercice de la profession, l’Ordre contribue à promouvoir la santé publique et la qualité des soins. Il participe au suivi de la démographie de la profession d’infirmier et étudie l’évolution prospective des effectifs de la profession au regard des besoins de santé. Il accomplit ses missions par l’intermédiaire des conseils départementaux, des conseils régionaux ou interrégionaux et du conseil national de l’ordre.

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share