Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« La filière de la médecine bucco-dentaire en état d’alerte » pour l’UJCD (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Toute la filière de la médecine bucco-dentaire, incluant les chirurgiens-dentistes, les assistantes, les prothésistes dentaires et les représentants de l’industrie et de la distribution, se mobilise pour alerter l’opinion sur les effets du projet de Loi élaboré par le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron. 

En effet la volonté gouvernementale de déréguler l’exercice de la chirurgie-dentaire aura des effets néfastes sur la qualité et la sécurité des soins bucco-dentaires. Chacun doit être conscient des risques encourus et de ses répercussions sur la santé publique.

La règlementation, gage de sécurité et de qualité des soins : une force à préserver 

La qualification médicale et technique de la chaîne de compétences de la médecine bucco-dentaire, le respect de la déontologie exigeante et d’une responsabilité personnelle et professionnelle sont autant de facteurs qui garantissent aux patients la qualité et la sécurité des soins bucco-dentaires.

Les mesures envisagées – dissociation de l’acte prothétique, suppression du numerus clausus, ouverture du capital des Sociétés d’exercice libéral (SEL) – sont autant d’initiatives improvisées de nature à remettre en cause des maillons essentiels de cette chaîne de compétence. La pratique d’une médecine bucco-dentaire innovante au service des patients est remise en cause.

L’appel de la filière de la médecine bucco-dentaire 

L’ensemble des acteurs de la filière de la médecine bucco-dentaire a affirmé son union lors du dernier Congrès de l’ADF qui s’est tenu du 25 au 29 novembre et a émis le souhait de pouvoir rencontrer les différents ministères de tutelle impliqués dans ce projet pour être force de proposition.

D’une même voix, elle défendra une médecine bucco-dentaire innovante et exigeante et ce, au seul service de la santé des patients et soutiendra l’UNAPL (Union nationale des professions libérales) le 22 janvier pour exprimer ses revendications. Les métiers de la médecine bucco-dentaire en chiffres

 43 621 chirurgiens-dentistes

 17 000 prothésistes dentaires

 4 000 laboratoires

 140 entreprises de l’industrie et de la distribution

 plus de 100 000 emplois

 800 000 patients chaque jour

> Contact : Séverine Picault

Osez Abuser / Communication et relations presse

06 19 45 68 29  / severine@osezabuser.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share