Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les infirmières puéricultrices donnent des conseils en matière de cadeaux de Noël (Communiqué)

Imprimer la liste
Share
Qu’offrir à ses enfants pour Noël ? 
Les recommandations des infirmières puéricultrices pour faire plaisir tout en respectant le bien-être et l’épanouissement de l’enfant
Noël approchant à grands pas, les infirmièr(e)s puéricultrices(eurs) prodiguent des conseils afin de choisir le cadeau de la meilleure façon possible. 
Bénédicte Thiriez, infirmière puéricultrice et membre actif de l’ANPDE (l’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants) met en lumière les points clefs à respecter dans le choix du cadeau qui se doit d’être respectueux du bien-être et favoriser l’épanouissement de l’enfant. Tour d’horizon des jouets recommandés par les professionnels de la petite enfance. 
Favoriser des cadeaux stimulant les sens de l’enfant 
« Nous préconisons aux parents d’offrir à leurs enfants des jeux pouvant développer leur dextérité. L’ergonomie du jouet doit être adaptée à l’âge de l’enfant. Il est aussi primordial de respecter systématiquement les normes de sécurité CE » indique Bénédicte Thiriez.
  • La musique
Les instruments de musique, ainsi que les CD de comptines ou de musique peuvent constituer un parfait moyen de stimulation des sens et de la dextérité au plus jeune âge. «Evitez les instruments électroniques associant musique, lumière et vibrations, ils sont trop stimulants pour les petits. Préférez des objets simples comme par exemple les maracas, tambourins ou bâtons de pluie, ils feront le bonheur des petits et grands en leur permettant d’accompagner leurs chants. Ils vous réserveront de beaux spectacles et stimuleront leur réceptivité à la rythmicité de la langue. Les tout petits stimuleront leur dextérité en apprenant à les manipuler, les secouer, les passer d’une main à l’autre ».
  • Les jeux de société
« En favorisant les échanges entre adultes et enfants, les jeux de société sont particulièrement stimulants. Choisis avec soin en fonction de l’âge du tout petit, ils lui permettent de réaliser des découvertes primordiales dès le plus jeune âge : que cela soit le plaisir de partager une partie, celui de gagner mais aussi l’apprentissage de la défaite (souvent très difficile pour les plus petits), l’apprentissage du respect des règles et de celui du tour de chacun : ces parties enjouées lui permettront de favoriser sa confiance en lui. La diversité proposée par ces jeux lui permettra parallèlement une découverte de la numération, des lettres, une stimulation de la dextérité, de l’habileté… » souligne Mme Thiriez.
  • Les tablettes
« Nous ne sommes pas réfractaires à l’utilisation des tablettes ou des écrans par les enfants, qui doivent grandir avec leur époque, mais il est nécessaire de limiter le temps passé. Ces dernières ne doivent pas être utilisées passivement, c’est-à-dire qu’une utilisation en compagnie de l’adulte est vivement conseillée. Tout comme la télévision, la tablette n’est pas un mode de garde. De nombreuses applications sont qualitatives et permettent à l’enfant de dessiner, ou de réaliser des apprentissages. Favorisez les applications demandant de la créativité à vos petits.» recommande-t-elle.
  • Les livres
« Découverts dès le plus jeune âge, les livres permettront à votre enfant de stimuler son imagination et d’enrichir son vocabulaire, de se familiariser avec la structure des phrases. Adaptez-le à l’âge de votre tout petit : du livre cartonné aux albums pop ups, vous laisserez votre enfant le manipuler seul ou en votre compagnie.  Fidèles amis du rituel du coucher, ils permettront à votre enfant de l’accompagner dans les bras de Morphée. » précise Mme Thiriez.
Des cadeaux qui encouragent l’échange enfant-parent  
Bénédicte Thiriez insiste sur la nécessité pour les parents d’accompagner l’enfant dans le jeu, d’y participer activement. Ce n’est pas tant l’objet du jeu qui compte mais le temps partagé et aussi le plaisir pris à accompagner son enfant.
« Il ne faut pas oublier l’essentiel, l’épanouissement de l’enfant passe aussi par ces moments précieux. Un spectacle ou un week-end en famille sont aussi des cadeaux fabuleux ! » conclut Mme Thiriez.
A propos de l’ANPDE : Elle est l’unique association professionnelle française, représentant les infirmières puéricultrices, infirmiers puériculteurs et les étudiants de la spécialité, de métropole et des Départements et régions d’outre-mer – Collectivités d’outre-mer. Ses objectifs sont de promouvoir cette spécialité infirmière, d’en défendre le diplôme, d’engager une réflexion en regroupant les professionnels de terrain, de promouvoir la recherche et l’évaluation dans le domaine des sciences infirmières spécialisées en puériculture et en organisant des journées d’études nationales et régionales permettant l’échange des pratiques.
©Fotolia
Contact presse
LauMa communication
Emmanuelle.klein@lauma-communication.com – 01 73 03 05 20 – 06 70 98 68 20
pauline.lacoussiere@lauma-communication.com  – 01 73 03 05 23 – 06 87 78 04 74

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share