Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Les Français et l’’avenir du système de santé » (Etude)

Imprimer la liste
Share

Face au projet de loi de santé proposé par la ministre Marisol Touraine, les cliniques privées appellent à une grève illimitée à partir du 5 janvier. Dans ce contexte, la FHP a souhaité mieux comprendre quel était l’’état d’’esprit des Français face à leur système de soins et quelle place ils souhaitaient voir les établissements de santé privés prendre au sein du service hospitalier. Le sondage réalisé auprès de 1013 personnes représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus avait pour objectif de comprendre quelle place les personnes interrogées souhaitaient voir accorder aux cliniques privées au sein du système de soin français. (Une enquête réalisée pour la FHP par Ipsos / Steria)

Les Français jugent positivement leur système de santé…

– 84% des Français se déclarent satisfaits de la qualité des soins prodigués en France contre seulement 17% qui ne le sont pas.

– Près de la moitié d’’entre eux considère que leur qualité s’’est améliorée au cours des dix dernières années (55% contre 41% qui pensent qu’’elle s’’est détériorée).

…mais ils sont très majoritairement anxieux quant à son avenir

– 75% des Français sont inquiets lorsqu’’ils pensent à l’’avenir de leur système de santé.

– Près d’’1 Français sur 4 se dit même « très » préoccupé (23%).

– Une anxiété qui touche les plus jeunes (62% des moins de 35 ans) mais aussi et surtout les seniors (73% des 60 ans et plus).

Les Français se montrent très attachés à la liberté de choix de leur médecin mais aussi de l’établissement dans lequel ils vont se faire soigner
– Face à cette anxiété de l’’évolution du système de santé, ils expriment un très fort attachement à la possibilité de choisir librement leur médecin lorsqu’’ils vont dans un hôpital ou une clinique. 45% d’’entre eux estiment même qu’’il est «très» important de pouvoir le faire.

– Les Français se montrent tout autant attachés à la possibilité de pouvoir choisir entre un établissement de santé privé ou public lorsqu’ils doivent se faire soigner (81% dont 41% disent même que c’’est une liberté « très » importante).

Les Français ont une image très positive des  cliniques privées et considèrent très majoritairement qu’’elles sont à même de participer au service public hospitalier

– La plupart des Français ont une bonne image des établissements de santé privés (85%)

– La très grande majorité des personnes interrogées considèrent qu’’ils sont à même de proposer une bonne qualité de soins (89%), d’’offrir un accueil personnalisé et un séjour de qualité aux patients (84%) et de les prendre rapidement en charge (77%).

– 69% estiment qu’’ils sont à la pointe de la recherche et des nouvelles technologies de soins (69%)

– Logiquement, 74% des Français considèrent donc qu’’ils sont à même de participer au service public hospitalier

– Plus d’’un Français sur deux estime aussi que les cliniques privées contribuent à une bonne gestion des dépenses de l’’assurance maladie (51%).

– En revanche, ils sont plus partagés sur le fait que ces établissements soient accessibles à tous (49% le pensent contre 49% qui ne le pensent pas).

8 Français sur 10 considèrent que les cliniques privées sont des acteurs importants du système de santé

– 80% considèrent que les établissements privés sont importants pour le système de santé français. 1 individu sur 4 estime même qu’’ils sont «indispensables» (24%). A l’’opposé, moins d’’1 Français sur 5 pense qu’’ils n’’ont un rôle que  « secondaire » (18%).

– Plus l’’âge augmente, plus l’’importance de la place des cliniques privés au sein du système de soin est soulignée (75% des moins de 35 ans, 79% des 35 à 59 ans et 87% des 60 ans et plus).

– D’ailleurs, la majorité des Français estime qu’’il n’est pas normal que pour une même prestation de soins, l’’assurance maladie rembourse une clinique moins que la même opération pratiquée à l’’hôpital public (69% contre 28% qui pensent que ça l’’est).

En revanche, les Français se montrent plus critiques à l’’égard du secteur privé des hôpitaux publics

– La grande majorité des Français a du mal à accepter que les médecins qui exercent à la fois en secteur public et en secteur privé à l’’hôpital public proposent à leurs patients d’’être reçus plus rapidement s’’ils passent par leur secteur privé.

– Près de 8 interviewés sur 10 considèrent même que ce n’’est pas normal « car cela crée une inégalité inacceptable entre les patients » (78%).

– A l’’opposé, moins d’’1 Français sur 5 estime que c’’est normal  « car cela permet d’’offrir aux médecins le moyen de gagner mieux leur vie et d’’éviter qu’’ils s’’en aillent de l’’hôpital public » (19%).

Retrouvez le dossier complet sur www.ipsos.fr

A propos de la FHP 

La FHP regroupe 1000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. 154 000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 42 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

  • 54% des interventions chirurgicales
  • près de 66 % de la chirurgie ambulatoire
  • 2,3 millions de passages dans 130 services d’’urgences
  • Un accouchement sur quatre
  • Près d’’un tiers des soins de suite et de réadaptation
  • Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
  • 15% de l’activité d’hospitalisation à domicile (HAD).

Contacts presse : 

BRIDGE COMMUNICATION Relations médias
Francis Temman  port : 06 50 92 21 56
francis.temman@bridge-communication.com

FHP 
Christine Auberton Directrice de la Communication
06 87 72 75 01 / 01 53 83 56 63
christine.auberton@fhp.fr

IPSOS
Etienne Mercier
01 41 98 92 79
etienne.mercier@ipsos.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share