Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Solidarité nationale et parcours de santé de l’audition, quels enjeux ? », Petit déjeuner presse (Paris)

Imprimer la liste
Share

Le Collège National d’Audioprothèse (CNA), société savante représentative de la profession, le Syndicat national des audioprothésistes (UNSAF), né en 2011 de la fusion des trois syndicats historiques de la profession, et le Syndicat National des Entreprises de l’Audition (SYNEA), qui regroupe les 10 plus grosses enseignes de la profession, ont décidé de parler d’une seule voix à travers la mise en place d’Avenir de l’Audioprothèse, face aux enjeux considérables de santé publique que représente la prise en charge des troubles de l’audition.

C’est dans ce cadre qu’Avenir de l’Audioprothèse vous convie au petit déjeuner de presse organisé jeudi 2 juillet, de 8h15 à 10h, au Sir Winston (5, rue de Presbourg, Paris 16ème), autour du thème suivant : Solidarité nationale et parcours de santé de l’audition, quels enjeux ?

Avenir de l’Audioprothèse souhaite ainsi communiquer sur la prise en charge des troubles de l’audition et la prise en charge de ceux-ci dans le cadre du parcours de santé du citoyen, dans un contexte politique, législatif et économique en pleine mutation (loi Le Roux, projet de loi de modernisation de notre système de santé).

  • la France compte 6 millions de malentendants dont 2,5 à 3 millions devraient être équipés (rapport IGAS avril 2013) : seuls 1,9 millions le sont effectivement
  • la perte de l’audition est une priorité de santé publique : la perte d’acuité auditive, très fréquente chez le sujet âgé, est un facteur de déclin cognitif mais aussi un facteur de risque de chute (étude Inserm novembre 2014)
  • la qualité de la prise en charge française, très satisfaisante pour les patients (enquête Eurotrack), et sa spécificité, doivent être maintenues
  • la mobilisation des audioprothésistes pour diminuer le Reste A Charge du patient : l’ensemble de la profession a obtenu de l’Assurance Maladie une prise en charge pour les catégories les plus défavorisées,prise en charge à 700 euros pour les bénéficiaires de la CMU-c comportant un engagement sur la qualité de l’appareillage et du suivi
  • la volonté d’une discussion avec l’intégralité du champ des payeurs, complémentaires et Assurance Maladie, pour améliorer la qualité de la prise en charge et l’accompagnement des patients.

Contact :

Erika Nardeux
Sine Nomine
Relations Presse
Tel : 01.44.69.90.52
Mob : 06.50.96.37.74
8 rue Lafayette – 75009 Paris
erika.nardeux@orange.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share