Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le SNORL et l’UNSAF créent une fiche d’information de référence en matière de déficits auditifs (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le SNORL (Syndicat National des médecins spécialisés en ORL et CCF) et l’UNSAF (Syndicat National des Audioprothésistes) ont mis au point pour la première fois une fiche informative à l’attention du corps médical et des patients, afin de les sensibiliser aux risques d’un déficit auditif non pris en charge et de leur expliquer les rôles respectifs du médecin ORL et de l’audioprothésiste.

La baisse d’audition s’installe en général progressivement et demeure un problème méconnu. En France, sur les trois millions de personnes « appareillables », on es#me à près de un million le nombre de personnes non équipées. Le déficit auditif non compensé provoque une dégradation de la qualité de vie liée à l’isolement, à une vie sociale réduite et à la sensa#on d’être exclu ; menant à une augmenta#on de la prévalence de la dépression. Les répercussions peuvent être importantes tant au niveau familial, social et professionnel qu’au niveau cognitif. Les patients ne savent pas toujours vers qui se tourner. Qui s’en occupe ? Qui fait quoi ? Or le déficit auditif est un problème insidieux qui demande à être pris en charge précocement et efficacement.

Une fiche informative de référence, claire et précise

L’ensemble de ces facteurs est peu connu et sous-estimé par les patients eux-mêmes. Afin des les sensibiliser à ces risques, une fiche concise est mise à leur disposition par le SNORL et l’UNSAF. Elle permet au corps médical d’expliquer aux patients, grâce à des informations claires et fiables, les enjeux de ce problème de santé publique. La fiche se penche sur le parcours de soin de l’audition en mettant en relief les maillons de la chaîne (les médecins ORL ainsi que les audioprothésistes), après le médecin généraliste.

Dans un premier temps, il est indispensable de diagnostiquer l’origine du problème. Le médecin généraliste orientera vers un médecin ORL : il sera à même, grâce à un examen médical et à une mesure de l’audition, de proposer une prise en charge adaptée au patient. Lorsqu’il n’y a pas de réponse médico- chirurgicale, le médecin ORL fait une prescription pour une réhabilitation par des appareils auditifs. C’est alors que l’audioprothésiste entre en jeu. Il choisit, conseille et propose les équipements adaptés à chaque personne. Pour ce faire, il interroge le patient, examine ses conduits auditifs et mesure son audition ainsi que sa compréhension. Après la délivrance définitive de l’équipement, il transmet un compte-rendu au médecin ORL et accompagne le patient pendant toute la durée de vie de l’équipement.

Cette fiche explicative permettra aux patients d’être mieux informés sur les risques d’une baisse d’audition et d’avoir connaissance des étapes nécessaires d’une prise en charge réussie.

 

En savoir plus :

snorl.org 

unsaf.org 

Contact Presse

Erika Nardeux

erika.nardeux@sinenomine.fr

06.50.96.37.74

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share