Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Michel Fardeau, Grande Médaille de l’Académie de médecine 2015 (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Née avec Duchenne de Boulogne dans la mouvance de Charcot, la pathologie musculaire a longtemps vécu à l’ombre de la neurologie. En créant, à La Salpêtrière, un Institut dévolu au muscle, Michel Fardeau a réhabilité le statut de la myologie désormais considérée comme une spécialité à part entière.

UN PIONNIER au service du muscle :

Michel Fardeau est né en 1929. Interne en 1959, puis chef de clinique dans le service de Raymond Garcin, il n’a jamais quitté La Salpêtrière. Converti à la recherche dans le domaine alors relativement délaissé de la pathologie musculaire, il débute comme stagiaire au CNRS en appliquant la microscopie électronique à l’étude des biopsies musculaires. Le succès de la méthode lui vaut de disposer en 1962 d’un service autonome dévolu à cette technique d’exploration. Directeur de recherche en 1977, il prend la tête d’une Unité intitulée « Biologie et Pathologie neuromusculaire » qu’il dirige jusqu’en 1996, date à laquelle est créé l’Institut de myologie de La Salpêtrière dont il est jusqu’à sa retraite le Directeur médical et scientifique.

La quasi-totalité de ses travaux concerne la pathologie musculaire expérimentale et humaine.
Plus de 400 publications sont consacrées aux myopathies congénitales, aux myopathies avec anomalies mitochondriales, aux syndromes myasthéniques congénitaux, aux myopathies inflammatoires. Dans au moins cinq cas, il s’agit de la description d’entités nouvelles. Cette activité de recherche a conduit à une prise en charge plus efficace et à un conseil génétique mieux éclairé pour les patients et leur famille tout autant qu’à l’ouverture d’une démarche expérimentale à des fins thérapeutiques : reconstruction musculaire par greffe de cellules satellites, premier essai de thérapie génique dans la myopathie de Duchenne.

Membre du Comité consultatif national d’Ethique de 1986 à 1990, Président du Comité d’Ethique en recherche médicale et santé de 2000 à 2003, il dirige au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) une chaire créée à son intention sous le titre : « Insertion sociale des personnes handicapées »
Associé de plusieurs sociétés étrangères, il est correspondant de l’Académie des Sciences depuis 1996.

La grande médaille de l’Académie est attribuée à une personnalité distinguée pour ses travaux dans le domaine de la médecine, la pharmacie ou les sciences vétérinaires.Elle sera attribuée officiellement le 15 décembre prochain, jour de la remise solennelle des prix à l’Académie de médecine.

Contact presse :
Nicole Priollaud
Académie nationale de médecine
06 09 48 50 38
nicole.priollaud@wanadoo.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share