Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Ecrans noirs et nuits blanches : « Les enfants et les ados ne dorment pas assez ! » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Un nombre de plus en plus important d’enfants et d’adolescents manifestent des troubles du sommeil, liés essentiellement à un abus, y compris tard le soir, de la télévision, des ordinateurs, des consoles de jeux, des téléphones portables…

La dette de sommeil concerne 30 % environ des adolescents ; 25 % dorment moins de sept heures par nuit alors qu’ils devraient dormir neuf heures en moyenne et 6 % se réveillent la nuit pour jouer sur internet. De plus, l’exposition à la lumière artificielle pendant la nuit joue un rôle néfaste sur le sommeil de l’adolescent : elle augmente la vigilance, favorise le coucher tardif, accroît la privation de sommeil et freine la sécrétion de mélatonine, une hormone elle-même impliquée dans l’endormissement.

Cette privation de sommeil entraîne des désordres notables qui se manifestent par une fatigue et une somnolence diurne unanimement remarquées dans les établissements scolaires, des troubles de l’humeur, des perturbations métaboliques, une dégradation de l’appétit, voire des troubles neurocognitifs avec diminution de la vigilance et de l’attention. La baisse des performances scolaires et le repli sur soi de l’adolescent sont deux signaux essentiels qui doivent alerter les parents.

Compte tenu de ces éléments et face à l’importance croissante des troubles du sommeil chez l’enfant et l’adolescent, l’Académie nationale de Pharmacie recommande :

  • d’informer les parents et les adultes en général de l’effet délétère de l’exposition à la lumière la nuit sur la santé des enfants et des adolescents ;
  • de sensibiliser les élèves à l’école, au collège et au lycée, à la notion de prévention et de bonne hygiène du sommeil;
  • de restreindre le soir l’utilisation par les adolescents de tous écrans confondus, y compris les téléphones portables ;
  • d’inciter tous les professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmières…) à la vigilance sur cette question majeure qui devient un problème de santé publique.

* Communiqué adopté suite à la question d’actualité présentée à la séance du 2 décembre 2015

http://acadpharm.org/seances/html.php?zn=30&lang=fr&id=&id_doc=2999

 

Références

Touitou : Adolescent sleep misalignment and chronic jet lag, a matter of public health. J. Physiol. 2013, 323-326.

Académie nationale de médecine : rapport (19.01.2010) Aménagement du temps scolaire et santé de l’enfant (Y. Touitou et P. Bégué) http://www.academie-medecine.fr/?s=aménagement+temps+scolaire&submit=OK

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share