Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : « où sont les infirmières ? » demande le SNPI (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Nous trouvons curieux, stupide et scandaleux d’oublier une représentation de ces 500.000 « bons petits soldats du soin » qui assurent en première ligne  la permanence des soins, 24h/24, 7 jours sur 7 », s’indigne Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du syndicat des infirmiers SNPI CFE-CGC. « Le Ministère estime t-il que les infirmières n’ont pas la compétence nécessaire pour cela ? »

Par un décret publié au JO du 6.01.15, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie est créé pour assurer le suivi des politiques publiques et à l’information de la population et des professionnels concernant les soins palliatifs et la fin de vie.

Le conseil d’orientation stratégique du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie comprend, outre son président, les représentants de quatorze entités :

  • le directeur général de la santé ou son représentant ;
  • le directeur général de l’offre de soins ou son représentant ;
  • le directeur général de la cohésion sociale ou son représentant ;
  • le directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ou son représentant ;
  • le directeur général de la fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon ;
  • trois représentants d’usagers relevant d’associations agréées, dont une représentant les bénévoles d’accompagnement ;
  • un représentant de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs ;
  • un représentant de la Société française du cancer ;
  • un représentant de la Société française de gériatrie et gérontologie ;
  • un représentant de la Société française d’anesthésie et de réanimation ;
  • un représentant de la Société de réanimation de langue française ;
  • un représentant de la Société française de pédiatrie ;
  • un représentant du Collège de la médecine générale ;
  • un représentant du Comité national consultatif d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé.

Nous trouvons très bien que les usagers, ainsi que tous les types de médecins et de bureaucrates y soient représentés. Mais où sont les infirmières, pourtant en première ligne ? Le ministère parle de l’interdisciplinarité, de la coopération entre professions de santé, mais semble avoir du mal à l’appliquer.

Le Ministère a t-il oublié que nous avions nous aussi un collège national professionnel, le CIF, Collège Infirmier Français, qui rassemble les 20 principales organisations professionnelles ? Nous considère t-il toujours comme des exécutantes incapables de penser ?

 

> Contact : SNPI – 01 48 78 69 26 – snpicfecgc@yahoo.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share