Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Hydrocarbures dans les aliments : 2 associations saisissent la justice et ciblent Auchan (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Foodwatch et le Réseau Environnement Santé saisissent aujourd’hui la justice pour demander le rappel immédiat des lentilles corail Auchan, qui affichent la plus forte contamination par les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH) parmi des dizaines d’aliments testés en laboratoire. Des produits de grande consommation sont contaminés par ces substances potentiellement cancérogènes, mutagènes et perturbateurs endocriniens. foodwatch avait révélé l’ampleur du problème fin 2015 après l’avoir vérifié sur du riz, des pâtes, du couscous, des lentilles et céréales. Les autorités françaises et européennes savent, les fabricants aussi et pourtant c’est le statu quo. Sur la base de cette saisine, le Préfet dispose de deux mois pour répondre et protéger la santé des citoyens.

Les lentilles corail Auchan affichent la plus forte contamination par les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH) parmi les 42 aliments testés par foodwatch en France. Or ces substances toxiques sont reconnues potentiellement cancérogènes, mutagènes et perturbateurs endocriniens. Face à l’absence de réaction de la part du groupe Auchan, foodwatch et le Réseau Environnement Santé (RES) ont saisi Jean-François Cordet, le préfet du Nord où se situe le siège social de la marque. D’autres produits Auchan comme les céréales Sugar Flakes et le couscous Pouce vert contiennent également une quantité inquiétante de MOAH.

« Cette action est nécessaire pour protéger les consommateurs. Le groupe Auchan n’a pas répondu à notre requête. foodwatch et Réseau Environnement Santé demandent donc au préfet Jean-François Cordet qu’il ordonne le rappel immédiat des lentilles corail. Le Code de la consommation est très clair sur le sujet : les professionnels ne doivent pas commercialiser des aliments susceptibles de présenter un danger pour la santé », a précisé Karine Jacquemart, directrice de foodwatch France.

Dès novembre 2015, foodwatch exhortait Auchan à s’engager à prendre des mesures efficaces afin de prévenir la contamination des aliments par les MOAH, par exemple via la mise en place de barrières fonctionnelles dans les emballages en papier et en carton. Auchan aurait dû communiquer de manière transparente sur la façon dont l’enseigne comptait résoudre le problème. Elle ne l’a pas fait.

Inquiets, plus de 83.000 personnes ont déjà signé la pétition foodwatch/Réseau Environnement Santé pour réclamer des mesures concrètes.

Sur la base de cette saisine, le préfet dispose de deux mois pour nous répondre et protéger la santé des citoyens.

Sources :
Contamination des aliments par les hydrocarbures, résultats produit par produit
L’article L.218-4 du Code de la consommation dispose que « s’il est établi qu’un lot de produits présente ou est susceptible de présenter, compte tenu de leurs conditions communes de production ou de commercialisation, un danger pour la santé publique ou la sécurité des consommateurs, le préfet ou, à Paris, le préfet de police peut ordonner une ou plusieurs des mesures suivantes : la suspension de la mise sur le marché, le retrait, le rappel et la destruction. »
Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ces MOAH « peuvent être à la fois mutagènes et cancérogènes ». Avis scientifique publié par l’EFSA en 2012 : Scientific Opinion on Mineral Oil Hydrocarbons in Food, EFSA Panel on Contaminants in the Food Chain (CONTAM), in EFSA Journal 2012;10(6):2704.
Le Bfr (Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques, équivalent de notre agence de sécurité des aliments ANSES) a publié une nouvelle étude mi-janvier 2016 dans PLOS One indiquant que sur les 15 huiles minérales testées, 10 d’entre elles agissent comme des perturbateurs endocriniens. Pour ce même Bfr, il ne fait aucun doute que : « Aucune migration démontrable de MOAH dans les aliments ne devrait se produire ».
Pétition foodwatch/Réseau Environnement Santé.
L’industrie sait. Témoignage vidéo de Christophe Brusset, ex trader dans l’agroalimentaire et auteur de « Vous êtes fous d’avaler ça ».

Le contexte

En octobre 2015, foodwatch avait publié les résultats d’une étude européenne sur la migration d’huiles minérales (dérivés d’hydrocarbures) vers les aliments. Les emballages en carton, souvent recyclés, sont l’une des sources majeures de cette contamination. Les tests réalisés en laboratoire pour foodwatch avaient révélé la présence d’hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH) dans six produits sur dix en France.

Les acteurs de l’industrie agroalimentaire ne peuvent plus se cacher : ils sont conscients de ce danger, et doivent urgemment prendre des mesures. Par exemple, les « barrières fonctionnelles », protections dans les emballages qui bloquent efficacement la migration, représentent un surcoût de production minimal et sont une première mesure nécessaire pour protéger les consommateurs de la contamination de leurs aliments.

Quant aux responsables politiques, leur inaction est d’autant plus inacceptable. En attendant que les consommateurs soient protégés au niveau européen, il est urgent que le gouvernement français mette d’ores et déjà en place une règlementation en France obligeant les fabricants à protéger les aliments et les consommateurs.

> Contacts presse :

Foodwatch France
media@foodwatch.fr
+33(0) 1 73 70 60 94
www.foodwatch.fr

Réseau Environnement Santé
André Cicolella
contact@reseau-environnement-sante.net
+33(0) 7 83 06 42 02

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share