Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Perturbateurs endocriniens et cancer du sein, Conférence (Béziers)

Imprimer la liste
Share

Une conférence est organisée autour d’André Cicolella, chimiste, toxicologue, enseignant en Santé environnementale à Sciences Po, président du réseau Environnement Santé, le mercredi 2 novembre à 18h à l’Espace Primum, 5 bis Rue Franklin à Béziers sur la prégnance des perturbateurs endocriniens dans notre quotidien. La présentation de son livre « Cancer du sein, en finir avec l’épidémie ».

Le dernier livre d’André Cicolella  » Cancer du sein : en finir avec l’épidémie « , sorti le 03 octobre. Pourquoi le nombre de cancers du sein dans le monde a-t-il doublé entre 1990 et 2013 ? Pourquoi la Belgique connaît-elle 22 fois plus de cas que le Bhoutan ? Pourquoi note-t-on des écarts importants entre pays de même niveau de développement, voire entre régions françaises ? Pourquoi les jeunes femmes sont- elles de plus en touchées ?

Des facteurs tels que le vieillissement de la population ou les progrès du dépistage n’expliquent que très partiellement l’épidémie qui touche toute la planète. Si les cancers du sein se multiplient, c’est que les facteurs de risque présents dans notre environnement quotidien se sont multipliés. S’appuyant sur les en- quêtes scientifiques les plus récentes, André Cicolella passe au crible tous ces facteurs environnementaux, du DDT des années 1950 au bisphénol A aujourd’hui en passant par l’alimentation, la sédentarité ou les conditions de travail. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de faire reculer l’épidémie, à condition de bien identifier ses causes et de mener les politiques publiques adéquates.

Conférence sur les perturbateurs endocriniens

Selon la Société Internationale d’Endocrinologie, les perturbateurs endocriniens sont une explication majeure de l’explosion des maladies chroniques dans le monde : obésité et diabète, reproduction chez la femme et l’homme, cancers hormono-dépendants chez la femme, cancer de la prostate, effets thyroïdiens, neurodéveloppementaux et neuroendocriniens.

La Fédération Internationale des Gynécologues et Obstétriciens (FIGO) a appelé les professionnels de santé à agir « pour réduire l’impact des produits chimiques toxiques sur la santé des patients et des populations au vu de l’accumulation de preuves des impacts sur la santé des produits chimiques toxiques, y compris d’effets transgénérationnels ».

Contact

Tél. : 04 67 00 31 70 contact@primum-non-nocere.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share