Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Lyon se dote d’un Centre référent pour l’anorexie et les troubles du comportement alimentaire (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Lyon se dote enfin d’un Centre Référent pour l’Anorexie et les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA). CREATyon propose une évaluation de l’intensité des troubles et de leurs répercussions somatiques sous forme d’hospitalisation de jour. Les TCA enferment leurs victimes dans une souffrance solitaire dont il est très difficile de sortir sans l’aide de spécialistes.

L’anorexie, la boulimie sont des pathologies multifactorielles complexes. Ce sont aussi des maladies :

– graves : en 2014, dans le Rhône, 300 personnes de + de 12 ans ont été hospitalisées dans des services de médecine à cause de leurs troubles du comportement alimentaire. En psychiatrie, on a enregistré 2300 séjours pour ces pathologies. 7 à 10% des personnes touchées en meurent.

– En augmentation : en 5 ans + 17% d’hospitalisations. On observe également un abaissement de l’âge des jeunes touchés avec de plus en plus de formes pré pubères (- de13 ans)

D’où l’importance d’un diagnostic précis et précoce qui permet d’orienter les patients vers des prises en charges adaptées.

CREATyon des HCL propose aux professionnels de santé d’évaluer leurs patients pendant une journée durant laquelle psychiatres, médecins nutritionnistes, pédiatres, pédopsychiatre, diététiciens, psychologues, infirmiers et psychomotriciens font un bilan de l’intensité de la pathologie.

L’équipe propose aux patients un projet de soins, ils sont ensuite orientés vers une prise en charge adaptée à leurs besoins et revoient l’équipe tous les 6 mois. Certains peuvent être hospitalisés si leur état de santé le nécessite (renutrition par sonde…)

La structure fait de la recherche et propose de nouvelles approches comme la remédiation cognitive, L’EMDR*, la neurostimulation, la luminothérapie…

La maman de Marine, 17 ans, anorexique, explique « J’ai été alertée par l’aménorrhée de ma fille et par sa perte de poids. On ne trouvait pas comment faire prendre en charge Marine, les psy cherchaient à nous faire rentrer dans une case, nous stigmatisaient. Dans ce centre CREATyon on n’a pas trouvé de jugement mais une écoute bienveillante. Ils ont aussi évalué ses problèmes physiques car elle est en pleine croissance ».

NB : Pour toute prise en charge il faut impérativement un courrier du médecin traitant.

*désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires

> Contact :
Céline Chaux – Direction de la Marque et de la Communication
Tél 04 72 40 70 88
celine.chaux @chu-lyon.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share