Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le CISS se félicite des résultats de l’étude sur l’impact des logos nutritionnels (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le CISS se félicite des résultats de l’étude sur l’impact des logos nutritionnels qui montrent leur lisibilité et leur efficacité sur les comportements pour trois d’entre eux. Il faut maintenant se mettre d’accord sur un logo unique qui devra être généralisé au plus vite. Nous appelons tous les acteurs à y contribuer, en particulier ceux de l’industrie agro-alimentaire pour préserver leur crédibilité d’un point de vue de santé publique.

Le CISS est depuis le début attentif à la mise en œuvre de l’article 14 de la loi de modernisation de notre système de santé qui prévoit l’apposition d’un logo informant le consommateur sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, sur la face avant de leur emballage. Cette apposition n’étant pas obligatoire, une phase de concertation s’est engagée entre producteurs, distributeurs, médecins de santé publique et citoyens-consommateurs. La concertation a fait émerger plusieurs logos, contenant tous des avantages et des inconvénients, et donc la nécessité de conduire des études en conditions réelles pour tester leur efficacité.

Le logo Nutri-score / 5C arrive en tête

Ces études montrent que trois logos sont efficaces : le « Nutri-score », le « Sens » et le « Nutri-couleurs ». Le Nutri-score est celui qui a le plus d’impact sur les habitudes d’achat des consommateurs en les orientant vers les produits dont la qualité nutritionnelle est meilleure.

Mieux encore, cet impact apparaît plus important chez les consommateurs aux revenus les plus faibles. En effet, la mise en place d’un tel logo vise notamment à réduire les inégalités sociales de santé qui font que les enfants d’ouvriers sont deux fois plus concernés par l’obésité que les enfants de cadre. 

Un logo nutritionnel unique doit s’imposer à tous

Nous appuierons de toutes nos forces pour qu’un logo unique, qui demeure non obligatoire, soit effectivement mis en place très rapidement et puisse démontrer son efficacité à l’échelle nationale. Nous ne doutons pas que ce ne sera pas facile, car certains industriels ont d’ores et déjà annoncé qu’ils choisissaient dès à présent leur logo en dehors de toute recherche de consensus.

Cette démarche de déstabilisation a déjà débuté avec la récente initiative orchestrée entre Coca-Cola / Pepsi / Nestlé / Unilever / Mondelez / Mars qui souhaitent lancer leur logo au niveau européen pour éviter la multiplication des systèmes d’information nationaux qui selon eux « entraveraient la compréhension » des consommateurs, mais :

–       Qui s’avère moins compréhensible que le logo Nutri-score.

–       Qui viendrait s’ajouter au logo unique adopté et donc compliquer la compréhension par les consommateurs au lieu de la simplifier comme ils le revendiquent. Car, soyons clairs et pratiques : ce dont les consommateurs ont besoin c’est d’un logo unique pour comparer les aliments entre eux au moment où ils les achètent dans leur magasin, et non pas d’un logo qui permette de comparer les produits d’un pays à l’autre en Europe.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share