Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Rapport sur la Sécurité sociale : « le CNPS dénonce une attaque en règle contre les soins de ville libéraux » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Dans son rapport sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale, la Cour des comptes se livre cette année encore à une attaque en règle contre les professionnels de santé libéraux et les soins de proximité.

Les recommandations qu’elle établit pour redresser les comptes de l’assurance maladie consistent purement et simplement à détruire l’offre libérale pour pouvoir ensuite étatiser ce qu’il restera des soins de proximité. En effet, la Cour des comptes appelle d’une part, à la fermeture de la liberté d’installation pour les spécialités médicales, ce qui accentuera la fuite des médecins, et veut ,d’autre part, remettre en cause de leur mode de rémunération. Dans le même temps, elle entend supprimer une officine sur deux.

La Cour des comptes s’imagine qu’en privant les patients d’une offre de soins libérale et de l’accès aux médicaments, le retour à l’équilibre des comptes se fera grâce aux structures publiques et hospitalières, dont on sait qu’elles sont plus coûteuses et moins efficientes.

Le CNPS, l’intersyndicale des libéraux de santé, dénonce l’absurdité de telles préconisations qui décrédibilisent la Cour des Comptes.

Toutes les études sérieuses, récemment celle de l’OCDE, montrent que c’est le poids de l’hospitalisation publique qui plombe les dépenses de santé de notre pays et qu’il est urgent de revoir les modalités d’organisation pour développer les soins de proximité libéraux dans le cadre de parcours coordonnés et d’augmenter la rémunération des libéraux de santé liée à la prévention et au traitement des maladies chroniques pour réduire les recours à l’hospitalisation. Le retard pris dans ces domaines est le stigmate de l’échec de la politique menée par Mme Touraine.

Les Libéraux de santé sont évidemment prêts à construire une nouvelle politique de santé axée sur la proximité, la coordination et la prévention à condition d’en avoir les moyens, dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale de santé.

Constatant et regrettant un manque manifeste d’objectivité et une volonté d’écraser les Libéraux de Santé, le CNPS demande au Président de la Cour des comptes de s’expliquer sur ses motivations réelles et lui demande une audience urgente. »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share