Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Jeunes sortants de protection de l’enfance : quel avenir pour eux ? (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La concertation de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes a été lancée ce mois de décembre. Parmi les priorités du 2e groupe de travail : prévenir les ruptures de vie des jeunes sortants des dispositifs de protection de l’enfance.

Apprentis d’Auteuil rappelle les risques accrus de fragilité et de précarité de ces jeunes majeurs et la nécessité de développer des dispositifs d’accompagnement spécifiques.

Une population particulièrement vulnérable

Les chiffres l’attestent : les jeunes sortant à 18 ans de l’Aide Sociale à l’enfance sont particulièrement vulnérables. Près d’un quart des personnes sans domicile fixe (23%) sont d’anciens enfants placés1.

Rappelons qu’à 18 ans*, la prise en charge de l’ASE s’arrête (sauf si le jeune a signé un contrat jeune majeur*). Propulsés dans la vie adulte, les jeunes doivent tout assumer seuls : poursuite de leur formation, recherche d’un emploi, financement d’un logement, démarches administratives…. Un passage délicat qui risque d’engendrer précarité et marginalisation pour ces jeunes déjà fragilisés par leur histoire et disposant rarement d’un soutien familial.

Deux propositions d’Apprentis d’Auteuil

Apprentis d’Auteuil rappelle les deux propositions que la fondation avait formulées dans son livre blanc « Prendre le parti des jeunes » publié en 2017 aux Editions de l’Atelier.

 Assouplir l’accès aux contrats jeunes majeurs* sur l’ensemble du territoire
 Développer les dispositifs d’accompagnement des sortants de protection de l’enfance pour soutenir leur insertion sociale et professionnelle.

« On ne redira jamais assez qu’il ne faut pas rompre la prise en charge brutalement à 18 ans, parfois encore en plein milieu d’une formation. La préparation de la sortie et l’accompagnement des jeunes après leur sortie des dispositifs est à renforcer, tout comme le lien et le suivi à conserver une fois qu’ils ont quitté l’Aide Sociale à l’Enfance », rappelle Nicolas Truelle, Directeur général d’Apprentis d’Auteuil.

* Ces contrats permettent de prolonger la prise en charge la prise en charge du jeune par l’ASE au-delà de sa majorité, en fonction de son projet personnel et professionnel (poursuite de la scolarité, d’une formation…).

Des expérimentations d’accompagnement qui ont fait leurs preuves

Acteur majeur de la protection de l’enfance, Apprentis d’Auteuil accueille 3200 jeunes confiés par le juge pour enfants ou l’Aide sociale à l’enfance. De son expérience sont nées deux initiatives probantes.

L’accompagnement vers l’autonomie : Les Relais d’Accueil Personnalisés (RAP)

Dispositifs de protection de l’enfance, les RAP accueillent spécifiquement des jeunes à partir de 16 ans, et leur proposent un parcours vers l’autonomie.

–  Accompagnement par un chargé d’insertion, de la définition du projet professionnel jusqu’au premier emploi pérenne.

–  Travail avec chaque jeune pour lever les obstacles qu’il peut rencontrer : accès au logement, démarches administratives, gestion de la vie quotidienne (alimentation, budget…) etc.
Des paliers progressifs vers l’indépendance sont proposés : vie collective, chambre individuelle, appartement en ville…

L’accompagnement après la sortie La création de « Touline »

Créé en 2016, ce dispositif accueille 200 jeunes sortants des dispositifs de protection de l’enfance dans 5 centres (Lille, Dijon, Nantes, Paris et dans le Val d’Oise). Ces jeunes bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle : ateliers de recherche d’emploi, aides dans les démarches administratives ou de logement etc.

Objectif : leur permettre de « s’amarrer » dans une vie d’adulte autonome, en évitant les ruptures et l’isolement dans un grand moment de vulnérabilité.

Les résidences sociales

Apprentis d’Auteuil accueille dans ses résidences sociales des jeunes fragilisés. Dont des sortants de protection de protection de l’enfance, qui bénéficient d’un loyer à tarif préférentiel, mais aussi et surtout d’un accompagnement individuel : insertion professionnelle, démarches administratives, logement, santé, gestion budgétaire…

1 Insee, 2013

A propos d’Apprentis d’Auteuil

Fondation catholique reconnue d’utilité publique, acteur engagé de la prévention et de la protection de l’enfance, Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance. Apprentis d’Auteuil accompagne plus de 30 000 jeunes et familles dans près de 230 établissements. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par l’Aide sociale à l’enfance. La fondation dispense 72 formations professionnelles dans 15 filières. A l’international, Apprentis d’Auteuil a choisi d’agir en partenariat. La fondation mène des actions dans plus de 54 pays aux côtés de ses 195 partenaires locaux. Chaque année, 23 000 jeunes et familles dans le monde bénéficient de ces programmes.

www.apprentis-auteuil.org @AAuteuil

CONTACTS PRESSE 

Florence Martin-Paulmier : 01.44.14.76.61 / florence.martin-paulmier@apprentis-auteuil.org
Claire Flin : clairefline@gmail.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share