Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Médecins « privés de spécialité » : le SML demande « des réponses concrètes » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« L’exercice de nombreux médecins, notamment Médecins à Expertise Particulière (MEP), les a conduits à se spécialiser, en se formant pour cela dans certains domaines. C’est le cas, par exemple des médecins du sport, médecins du sommeil, médecins de la douleur, échographistes, sexologues, thermalistes, d’un certain nombre de médecins nutritionnistes, etc.

Dans la pratique ces médecins ont développé des réponses médicales spécialisées lesquelles sont reconnues par leurs confrères, notamment en étant correspondant des médecins traitants, et les patients. Ces réponses sont utiles dans le parcours de soins. Cependant ces spécialités ne sont toujours pas reconnues et sont mêmes pénalisées dans le cadre de ce parcours de soins.
Le SML rappelle que la médecine est une discipline vivante et qu’elle doit évoluer à travers l’émergence de nouvelles spécialités.
Le SML, qui travaille en relation avec les praticiens concernés et les soutient de longue date, remettra le dossier de la reconnaissance de ces nouvelles spécialités dans la liste de ses priorités pour 2018 afin de faire avancer positivement celui-ci ! Les réponses concrètes des Pouvoirs publics sur les dossiers de reconnaissance engagés peuvent d’autant moins attendre que les domaines de la plupart des nouvelles spécialités concernées relèvent de la prévention, laquelle est la priorité de santé majeure du quinquennat en cours. »

Contact presse
Sylvie FONTLUPT – Tél. 06 72 82 42 18

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share