Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Une campagne mondiale aborde la pénurie de personnel infirmier à l’échelle globale (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

D’ici 2030, il manquera neuf millions d’infirmières dans le monde. La Suisse accuse également un manque de personnel dans ce domaine. Dans ce contexte, l’OMS et le Conseil international des infirmières (CII) lancent aujourd’hui, à Genève notamment, la campagne mondiale Nursing Now.

La campagne Nursing Now a été lancée aujourd’hui à Genève et à Londres, portée par l’OMS et le Conseil international des infirmières (CII) – qui fédère les associations nationales d’infirmières – ainsi que par de nombreuses associations professionnelles de soignants et de sages-femmes.

Pour les trois prochaines années, les objectifs de Nursing Now sont les suivants :

  1. Agir sur la pénurie de personnel à travers plus d’investissements dans la formation, le développement professionnel et les conditions de travail.
  2. Renforcer et améliorer la diffusion de pratiques de soins efficaces et innovantes.
  3. Une influence accrue des infirmiers et des sages-femmes dans les questions de politique de santé nationales et mondiales.
  4. Davantage d’infirmiers dans les postes de direction, plus particulièrement dans les instances dirigeantes des autorités sanitaires, de même que de meilleures possibilités de développement professionnel dans tous les domaines.
  5. Formuler davantage de conclusions pour la politique et les décideurs, afin de montrer où les infirmiers peuvent être le plus efficacement employés, ce qui les empêche d’atteindre leur plein potentiel et comment éliminer ces obstacles.

Le lancement officiel de la campagne a eu lieu simultanément à Londres et à Genève. Le lancement officiel de la campagne a eu lieu simultanément à Londres et à Genève. Aux côtés de représentants d’organisations internationales, Bertrand Levrat, le directeur des Hôpitaux universitaires de Genève, a attiré l’attention sur le fait qu’en Suisse, 50% des infirmiers abandonnent prématurément cette activité et le pays ne parvient pas à former la moitié des effectifs exigés, ce qui met en péril les soins.

Pour l’Association suisse des infirmiers et infirmières (ASI), cette campagne s’impose depuis longtemps, comme l’explique Roswitha Koch,  responsable du département du développement des soins et membre du comité du CII : « Notre initiative populaire pour des soins infirmiers forts s’inscrit dans la ligne de Nursing Now. Il existe un manque de personnel infirmier à l’échelle mondiale. La Suisse s’est jusqu’ici efforcée de combler son déficit en la matière en engageant du personnel étranger. Il est temps à présent de faire le nécessaire : nous devons former nous-mêmes suffisamment de personnel, maintenir les effectifs formés au travail et reconnaître enfin que les infirmiers font partie de la solution, et non du problème. Cette campagne est un signal positif pour notre initiative. »

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share