Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Cancer du sein triple négatif : les liaisons dangereuses entre cellules stromales, immunitaires et tumorales (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’Institut Curie lève le voile sur la résistance à l’immunothérapie du plus agressifs des cancers du sein à ce jour, le cancer du sein triple négatif. Ce qui (ré)ouvre des perspectives pour cette thérapie qui révolutionne la prise en charge des cancers dans cette pathologie.

Comprendre le cancer passe aussi par l’étude de son environnement proche. C’est ce que ne cesse de montrer Fatima Mechta-Grigoriou, Directrice de Recherche Inserm, responsable de l’équipe Stress et cancer (Institut Curie/U 830 Inserm/équipe labellisée Ligue Nationale Contre le Cancer).
Les cellules tumorales ne sont en effet pas isolées au sein de l’organisme. Elles interagissent avec leurs voisines, à priori saines et les utilisent même à leurs fins. Parmi elles, les fibroblastes sont des cellules de soutien qui forment la trame de tous les tissus. Ils peuvent être activés par des signaux émis par les cellules tumorales. On les désigne alors sous le nom générique de « fibroblastes associés au cancer » (CAF). Les CAFs constituent la population de cellules la plus abondante présente au cœur des tumeurs, se mélangeant avec les cellules tumorales.

Lire le communiqué de presse en ligne.

Contact

Catherine GOUPILLON – SENGHOR, Responsable des relations presse
Institut Curie Paris l Orsay l Saint-Cloud
téléphone : +33 (0)1 56 24 55 23
Mobile : +33 (0)6 13 91 63 63

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share