Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Journée portes ouvertes au Centre de l’obésité du GHPSJ (Paris)

Imprimer la liste
Share

Journée portes ouvertes le 18 mai de 14h à 16h au Centre de l’obésité du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, centre de prise en charge pluridisciplinaire en secteur 1 (Hall d’accueil de l’hôpital).

L’obésité touche désormais 17% de la population en France. Les équipes du Centre de l’obésité souhaitent, à l’occasion des journées européennes de l’obésité, sensibiliser le grand public et les professionnels de santé à la prise en charge spécifique de cette pathologie.

Celle-ci nécessite une évaluation pluridisciplinaire avec la proposition d’un parcours thérapeutique le plus adapté au patient. L’évaluation préalable du patient (physique et psychologique) prise de façon collégiale détermine ainsi la solution thérapeutique préconisée : la chirurgie de l’obésité si le patient est éligible ou bien un accompagnement à long terme par un nutritionniste.

> Lire le communiqué dans son intégralité en ligne

Au programme de la journée portes ouvertes

14h15 à 15 h : « Prise en charge diététique, médicale et chirurgicale de l’obésité » par le Dr Olivier Dupuy, chef de service de diabétologie endocrinologie nutrition

> 15h à 16h : « Echanges questions/réponses » avec le public sur l’offre de soins au GHPSJ avec les Drs Olivier Dupuy, Axèle Champault (chirurgie digestive), Taliah Schmitt (chirurgie plastique) et Marion Pletan (cadre de santé)

> 14h à 16h : stand animé par Carmen Flumian (diététicienne) avec des informations et des vidéos en partenariat avec l’association « Poids Plume »

Une prise en charge pluridisciplinaire … pour la meilleure solution thérapeutique

Le Centre de l’obésité réunit les spécialistes des services de chirurgie digestive et d’endocrinologie-nutrition, ainsi qu’une psychologue et une diététicienne qui organisent le parcours coordonné du patient.

Une réunion pluridisciplinaire pour informer le patient
Tous les 15 jours est organisée une réunion d’information sur la prise en charge, le bilan, les traitements – dont les différentes techniques chirurgicales de l’obésité – en présence d’un chirurgien, d’un endocrinologue-nutritionniste et d’une diététicienne.
Le bilan de santé détermine un certain nombre d’examens pour évaluer l’état cardio-vasculaire, respiratoire, digestif et métabolique du patient … et aussi psychologique.
Au cours de cette réunion, le patient est vu individuellement par le nutritionniste et le chirurgien. S’en suivent des consultations auprès des autres professionnels de santé et le patient est orienté vers un suivi diététique à long terme, meilleur gage de succès, ou vers la chirurgie. La décision opératoire est prise de façon collégiale.

Le Dr Olivier Dupuy, chef de service de relève que les centres spécialisés de l’obésité (CSO), comme notre centre, obtiennent de meilleurs résultats que les autres établissements. La dimension pluridisciplinaire et la prise de décision collégiale sont les garants d’une prise en charge optimisée du patient ».

Les conséquences de l’obésité

> Les maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, diabète, troubles musculo-squelettiques, en particulier l’arthrose,..)
> Certains cancers hormonodépendants ou liés au système digestif
> Troubles de la ventilation (dyspnée), Apnées du sommeil, …

La chirurgie bariatrique, ultime solution pour les obèses sévères

La solution la plus efficace sur le long terme pour les personnes obèses reste la chirurgie bariatrique qui réussit là où le régime et le sport seuls échouent. Le patient obèse est orienté vers une solution de chirurgie bariatrique s’il est éligible (un IMC supérieur à 40 ou supérieur à 35, avec des comorbidités comme le diabète, AVC, …). Dans ce cadre, les recommandations de bonne pratique de cette chirurgiedictées par la Haute Autorité de Santé, sont appliquées dans le parcours coordonné de soins du patient au sein du Centre de l’obésité.

Les différentes techniques chirurgicales

Le Centre de l’obésité pratique toutes les techniques chirurgicales :
> Les techniques dites restrictives pures diminuent la taille de l’estomac et facilitent la diminution de la quantité d’aliments consommés, tels que l’anneau gastrique ajustable et la gastrectomie longitudinale encore appelée gastrectomie en manchon ou sleeve gastrectomy
> Les techniques mixtes dites restrictives et « malabsorptives » réduisent la taille de l’estomac (technique de restriction) et diminuent l’assimilation de ces aliments par l’organisme (technique malabsorptive) tels que le bypass gastrique encore appelé court-circuit gastrique et la dérivation biliopancréatique

Le choix de l’opération dépend de l’âge, de l’IMC, des habitudes alimentaires du patient, des risques liés à l’intervention et à l’anesthésie, des résultats techniques, du souhait du patient, du chirurgien, du mode de vie…

« Se faire opérer pour traiter son obésité n’est pas une décision facile. Cette intervention lourde nécessite un suivi et un engagement du patient à vie. Et la technique est choisie autant en fonction de la motivation que de la perte de poids souhaitée. La parcours préopératoire ne doit pas être négligé, avec notamment l’évaluation psychologique du patient, et nous respectons en ce sens les recommandations de bonne pratique de la HAS » explique le Dr Jérôme Loriau, chef de service de chirurgie digestive.

Contacts presse LJCom
Nathalie Garnier – 01 45 03 89 95 – n.garnier@ljcom.net
Anne Leroux – 01 45 03 57 66 – a.leroux@ljcom.net

1 commentaire sur “Journée portes ouvertes au Centre de l’obésité du GHPSJ (Paris)”

  1. Bonjour,
    Nous savons bien sûr que l’obésité est d’origine multifactorielle et qu’il n’y a pas de remède « miracle ».

    Mais l’allaitement contribue de diverses façons à protéger l’enfant (et la mère) et à créer un cercle vertueux
    – le lait maternel LM nourrit le microbiote et les bonnes bactéries
    – LM apport des hormones qui permettent de réguler l’appétit ghréline et leptine
    – LM forme le goût et prépare à la diversification
    – LM prépare le passage à la table familiale sans obligatoirement passer par des aliments industriels

    Il est donc important de souligner le rôle de l’allaitement dès le début de la nutrition pour jeter les bonnes bases à une régulation métabolique saine et un équilibre du poids corporel.

    Souvent, le surpoids et l’obésité sont directement liés à la servenue d’une diabète 2 au point que l’on parle de l’épidémie de « diabesity » (conjugaison diabète et obésité).

    Merci pour votre attention. Plus d’information sur notre site
    https://wbtifrance.jimdo.com/
    et dans le Rapport WBTi France, un audit des politiques d’allaitement.

    Références :
    Milk’s Role as an Epigenetic Regulator in Health and Disease. Melnik B & Schmitz G, Review, Diseases 2017, 5, 12

    Epigenetic Matters: The Link between Early Nutrition, Microbiome, and Long-term Health Development. Indrio F et al.,  Front Pediatr 2017, 5: 178

    Breastfeeding Reduces Childhood Obesity Risks, 2017, Wang L., Collins C., Ratliff M., Xie B. and Wang Y., Childhood Obesity, 2016, 13 (3), 197-204.

    Early life nutrition, epigenetics and programming of later life disease. Vickers MH1. Nutrients. 2014 Jun 2;6(6):2165-78. doi: 10.3390/nu6062165.

    Lillycrop, K.A.; Burdge, G.C. Epigenetic mechanisms linking early nutrition to long term health. Best Pract. Res. Clin. Endocrinol. Metab. 2012, 26, 667–676.

    Victora, C.G.; Bahl, R.; Barros, A.J.; França, G.V.; Horton, S.; Krasevec, J.; Murch, S.; Sankar, M.J.; Walker, N.; Rollins, N.C.; Lancet Breastfeeding Series Group. Breastfeeding in the 21st century: Epidemiology, mechanisms, and lifelong effect. Lancet 2016, 387, 475–490.

    Brest fed babies may have a high BMI, but are less overweight at age 5 years. Von Kries R, Koletzko B, Adv Exp Med Biol. 2000;478:29-39.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share