Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Prévention Santé : le nombre d’étudiants fumeurs repart à la hausse (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Première cause de mortalité en France, 73 000 morts sont attribués chaque année au tabagisme. À l’occasion de la Journée Mondiale Sans Tabac qui aura lieu le 31 mai prochain, la SMEREP mène des actions pour faire face à ce problème de santé publique, en mettant au cœur de ses priorités la prévention du tabagisme chez les étudiants et lycéens français.

La SMEREP conseille, informe et oriente

Si la prévention du tabagisme chez les jeunes est l’une des priorités des pouvoirs publics, les lycéens et étudiants français déclarent cependant, à hauteur de 5%, ne jamais avoir été informés sur les dangers du tabac au cours de leur scolarité. Ce chiffre atteint même les 7% pour les lycéens d’Ile-de-France.

En tenant compte de ce manque d’informations, la SMEREP s’engage toute l’année, à travers des actions au sein du SMEREP store (54 bd Saint-Michel 75006 Paris) et met également à disposition de tous, un guide pratique intitulé « Le Tabac : J’arrête, je respire ». Ce dernier permet notamment de faire le point sur sa consommation et de mesurer sa dépendance au tabac.

« À la SMEREP, nous constatons que plus les jeunes expérimentent tôt le tabac, plus le risque de consommation durable et de dépendance est élevé. C’est pour cette raison que le tabagisme a toujours été au cœur de nos missions de prévention. Pour cela, la SMEREP propose des brochures et des ateliers qui permettent de faire le point sur sa relation au tabac et ses motivations pour arrêter », commente Hadrien Le Roux, Président de la SMEREP.

Plus d’un tiers des lycéens ne souhaitent pas arrêter le tabac

Selon l’enquête santé annuelle publiée par la SMEREP (1), 15% des lycéens français déclarent fumer du tabac de manière occasionnelle ou régulière. Un chiffre en légère baisse par rapport à 2016 (17%). À contrario, le nombre d’étudiants français fumeurs est en hausse et atteint désormais 26% contre 22% en 2016.

De plus, parmi les jeunes fumeurs, les étudiants sont près de 20% à ne pas vouloir stopper leur consommation, et les lycéens sont 33% ! Plus marquant encore, si l’on fait un focus sur l’Ile-de-France, les lycéens ne souhaitant pas arrêter le tabac sont 36% !

Toutefois, la majorité des jeunes fumeurs souhaite malgré tout, arrêter le tabac. Ils évoquent principalement des raisons de santé (étudiants : 62%, lycéens : 47%), puis, des raisons financières (étudiants : 40%, lycéens : 33%).

Pour télécharger le communiqué de presse en PDF
Pour télécharger le quizz
Pour télécharger l’infographie

Contact presse : Marjorie Rigouste – 01 44 37 22 47 – marjorie.rigouste@we-agency.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share