Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les deux principaux facteurs de risque évitables de cancers (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’Institut national du cancer lance sa nouvelle campagne d’information sur les deux principaux facteurs de risque de cancers : le tabac et l’alcool.

Principaux facteurs de risque de développer un cancer, la consommation de tabac et d’alcool est responsable de près 60 000 décès par cancers chaque année en France. En adoptant de nouvelles habitudes de vies, 40 % de l’ensemble des cancers détectés par an pourraient être évités. Afin de renforcer la connaissance du grand public sur les risques de cancers attribuables à la consommation de tabac et d’alcool et de donner à chacun les clés pour agir, l’Institut national du cancer en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé diffuse du 22 mai au 10 juin une nouvelle campagne d’information dans les media.

> Lire le communiqué de l’INCa – Savoir, c’est pouvoir agir

Contact presse :

Agence PRPA :

Danielle Maloubier – 01 77 35 60 93 – danielle.maloubier@prpa.fr
Alizée Feauveaux – 01 77 35 60 94 – alizee.feauveaux@prpa.fr

Institut national du cancer

Lydia Dauzet – 01 41 10 14 44 / Meriem Cherchab – 01 41 10 14 46 – presseinca@institutcancer.fr

 

PJ

1 commentaire sur “Les deux principaux facteurs de risque évitables de cancers (Communiqué)”

  1. Bonjour,
    quand est-ce que les scientifiques ajouteront le non-allaitement dans la liste des facteurs de risque pour le cancer ? Cancer du sein, des ovaires chez la mère.
    Risques innombrables pour l’enfant, incluant la programmation épigénétique défavorable. –

    Si on fustige l’alcool d’augmenter le risque de développer divers types de cancer (buccal, du pharynx, de l’œsophage, du foie, ..), que devrait-on dire d’un produit / comportement qui

    – augmente de 12% le risque du cancer de l’ovaire ? (Gaitskell, IJC)
    – augmente de 33% le risque de diabète (Gunderson, JAMA)
    – fait perdre des milliards de USD au système de santé (Rollins, Breastfeeding series 2016, The Lancet)
    Ce produit, c’est le non-allaitement.

    Dans le lait il y a des facteurs anti-tumoraux comme le HAMLET. Nous estimons qu’il serait vraiment intéressant de se pencher sur la santé primale, au début de la vie, et pas seulement sur les habitudes acquises plus tard (tabac, alcool).
    WBTi France

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share