Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Médecins intérimaires : l’Ordre des médecins rappelle que dans la défense de ses intérêts matériels, un médecin doit tenir compte de ses responsabilités éthiques et déontologiques (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Un collectif de médecins intérimaires, dont les rémunérations ont été encadrées en application d’une loi votée par le Parlement, a appelé à l’arrêt de toute activité intérimaire dans les hôpitaux appliquant ce plafonnement.

Le manque d’attractivité de la carrière de praticien hospitalier est parfaitement connu des professionnels et des pouvoirs publics depuis des années. De vingt à vingt-cinq pour cent des postes ne seraient pas pourvus, ce qui conduit un nombre important d’hôpitaux à recourir aux médecins intérimaires pour assurer leurs missions de service public.

Cette situation, que l’Ordre déplore, ne saurait justifier que des médecins qui depuis des années prêtent leur concours aux établissements hospitaliers engagent, sans tenir compte des conséquences de leur prise de position, des actions susceptibles par exemple d’annuler des journées opératoires programmées parfois de longue date. Ces comportements, peu soucieux du devoir d’humanité envers les patients, sont susceptibles de nuire à leur prise en charge et déconsidèrent la profession.

Les médecins ont légitimement le droit de défendre collectivement leurs intérêts matériels. Le CNOM leur rappelle cependant que cette défense ne peut les exonérer de leurs responsabilités éthiques et déontologiques.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share