Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Aux urgences, l’été de tous les dangers », alertent deux présidents de syndicats de médecins (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’UFML-S et le Syndicat des médecins de l’Isère alertent face aux difficultés convergentes de tout le système sanitaire Français, qui va se traduire dans les mois à venir par une crise sanitaire sans précédent, véritable « krach sanitaire », si aucune décision responsable n’est prise rapidement.

Plusieurs phénomènes vont se cumuler progressivement pour aboutir à une crise pour la gestion des urgences.

Les services d’urgence et les SAMU de France sont déjà très inquiets face aux difficultés qu’ils rencontrent pour produire des tableaux de garde complets pour cet été. Pour la même période, les médecins généralistes et spécialistes ne trouvent pas de remplaçants. Enfin, dans le cadre de la Permanence Des Soins, le nombre d’effecteurs de terrain et l’amplitude de la garde libérale diminuent dangereusement, conséquences de la perte d’attractivité organisée de la médecine libérale et de l’épuisement des professionnels, et en raison des lignes budgétaires imposées par les ARS et les préfectures.

Depuis des mois, très progressivement mais sûrement, le système se paupérise et la maltraitance se fait jour, malgré l’appel à l’aide des professionnels de santé.

Les drames humains apparaissent ci et là, rapportés comme des épiphénomènes alors qu’ils traduisent l’effondrement progressif d’un système à bout de souffle.

Les situations dégradées et la sollicitation des réserves sanitaires ne suffisent plus à maintenir l’illusion de l’efficience, et l’épuisement des professionnels rend encore plus improbable la capacité du système à produire un sursaut de qualité en pleine période de repos annuel.

L’UFML-S et le Syndicat des médecins de l’Isère appellent l’ensemble des responsables politiques et administratifs à rechercher rapidement des solutions organisationnelles et financières avec les professionnels de santé libéraux et hospitaliers, avant qu’un événement indésirable (canicule, épidémie, terrorisme, etc.) ne vienne déstabiliser gravement l’instabilité existante, déclenchant un « krach sanitaire. »

Dr Jérôme Marty, Président de l’UFML-S
Dr Didier Legeais,Vice-président du Syndicat des médecins de l’Isère

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share