Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« La FFMKR ne souhaite pas diviser la profession »(Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Quiproquo en Trois Actes 

Au premier acte la colère de la profession est manifeste et les motifs de mécontentement sont multiples :

– Non reconnaissance des 300 ECTS du parcours universitaire

– Arrivée de professionnels partiels avec la transposition de la directive “accès partiel“

– Prise en charge des patients en ALD confiée aux éducateurs STAPS-APA

– Démantèlement des compétences des MK en donnant aux chiropracteurs les mêmes compétences et en y ajoutant la reconnaissance de 300ECTS et du grade master

– Manque d’attractivité du secteur hospitalier où les MK sont en voie de disparition

– Congé maternité inégal entre toutes les professionnelles libérales de santé.

Mais aussi …

– L’avenant 5 et son lot de récriminations.

Au second acte, la résistance prend forme. Aux initiatives individuelles de chacune des organisations professionnelles succèdent les actions concertées. À l’envoi dispersé de communiqués de presse, news, circulaires, pétitions, etc… succède un communiqué commun.

Il est alors incompréhensible d’assister au troisième acte au lancement d’une manifestation nationale initiée par une seule structure.

Cette initiative ainsi que les choix du ou des thèmes, de la date, du lieu ne sauraient être imposés par un seul syndicat qui semble oublier sa signature au-bas de l’avenant 5. Signature à l’origine des premiers mécontentements massifs de la profession.

Les attaques faites à notre profession et la dérégulation du système de santé amorcée par le gouvernement justifient un mouvement d’ampleur mais, il ne peut s’organiser qu’au travers d’une volonté commune à toutes les composantes de la profession.

Afin de mettre toutes les chances du côté de la profession et pour permettre la réussite d’un tel mouvement, la FFMKR et Alizé ne pourront s’associer à cette initiative que dans un cadre commun, sur un socle de revendications partagées, réunissant toutes les parties prenantes.

Aussi nous appelons le SNMKR à revenir à la raison et à discuter avec les différentes parties des modalités de cette mobilisation de la profession. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons surmonter les obstacles qui se dressent sur la route de notre profession.

> Contact presse : 

Daniel Paguessorhaye, Président, d.paguessorhaye@ffmkr.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share