Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’ARS et la Fédération des acteurs de la solidarité s’associent pour améliorer l’accès aux soins et à la prévention des personnes en situation de précarité (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’accompagnement des personnes en situation de précarité nécessite une approche globale qui prenne en considération l’impact du milieu de vie et des problématiques sociales auxquels elles doivent faire face. Un parcours complexe, un système de santé pas toujours compréhensible, accessible ou adapté : la coordination entre les acteurs doit être renforcée pour accompagner la personne dans son projet de vie. C’est pour répondre à cette exigence que l’ARS et la Fédération des acteurs de la solidarité ont décidé d’établir un partenariat.

Dans les Pays de Loire, l’Agence régionale de santé (ARS) et les professionnels de santé, du social et du médico-social se sont mobilisés depuis de nombreuses années autour des questions de précarité.

En matière de soins et de prévention, des réponses existent déjà dans chaque département :

  • 17 permanences d’accès aux soins généralistesadossées à des services d’urgence accueillent, soignent et orientent les personnes en difficulté vers des consultations spécialisées ou vers le plateau technique de l’hôpital et les accompagnent dans l’obtention d’une couverture sociale si besoin ;
  • 2 unités gynéco-obstétriques médico-socialesportées par les CHU de Nantes et d’Angers ;
  • Un réseau d’équipes mobiles psychiatriques précaritéqui se déplacent vers les différents lieux de vie des personnes pour les accompagner et les aider à poursuivre leurs soins ;
  • Plus de 120 centres médico-psychologiquessont répartis dans les différents départements ;
  • Chaque département est également doté de centres de prévention médicalisée(vaccinations, dépistage tuberculose et santé sexuelle), de centres de soins et de prévention des risques pour les addictions et pour les plus jeunes, de maisons des adolescents ;
  • Élaboré par l’Union des Médecins Libéraux (URML) des Pays de la Loire, un guide  pour les médecins généralistes accueillant en ambulatoire des personnes en situation de précarité, complété par un dispositif d’accès à l’interprétariat.
  • Parce que soigner nécessite également un hébergement et un accompagnement pour l’élaboration d’un projet social personnalisé, le nombre d’hébergements médico-sociaux pour les personnes en situation de précarité a fortement augmentéavec toujours une volonté d’apporter une offre dans chaque département (augmentation au cours des quatre dernières années de +56% de places d’appartements de coordination thérapeutique passant de 46 à 72 places, de +44% de lits halte soins santé et la création de 15 lits d’accueil médicalisés pour des soins plus lourds au long court).

Dans son Projet régional de santé 2018-2022, l’ARS a élaboré un programme d’accès aux soins et à la prévention en faveur des grands exclus, des personnes en situation de détresse sociale ou en grande vulnérabilité.

Un dialogue avec nos partenaires institutionnels (Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS), membres de la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie (CRSA)) et associatifs (Fédération des acteurs de la solidarité, Médecins du Monde, URIOPSS,…) nous a permis d’identifier les enjeux à venir :

  • Une évolution des besoinspour les personnes en situation de précarité similaires à la population générale (un vieillissement et une augmentation d’une précarisation tant en secteur rural ou qu’en milieu urbain) ;
  • La nécessité d’une inclusion sociale et d’une stabilitéde la personne pour poursuivre ses soins avec des enjeux de logement, d’accompagnement vers l’emploi…

Un constat majeur est partagé : les professionnels, qu’ils interviennent dans le champ social, médico-social ou dans le soin, ne peuvent pas (indépendamment les uns des autres) accompagner les personnes en situation de précarité sans une coordination opérationnelle entre acteurs. Une coopération entre associations, collectivités, institutions est nécessaire pour accompagner la personne dans son projet de vie.

Dans cet esprit, l’ARS et la Fédération des acteurs de la solidarité Pays de la Loire ont établi une convention de partenariat afin de favoriser l’accès aux soins et aux droits en santé des personnes en situation de précarité, par la mise en réseau des différents acteurs, leur inter connaissance et le développement d’actions communes.

Ce partenariat est important car la fédération, forte de ses 64 adhérents, organismes de lutte contre les exclusions, représente au niveau régional :

  • 90% des centres d’hébergement et d’insertion
  • 80% des dispositifs d’accueil pour les demandeurs d’asile
  • 32% des ateliers et chantiers d’insertion
  • 100% des Samu sociaux et 73% des accueils de jour pour sans abri
  • Des associations œuvrant dans ces structures sociales

Elle représente plus de 2600 salariés permanents et 2200 bénévoles et administrateurs mobilisés autour de l’accompagnement de près de 80 000 personnes en situation de précarité chaque année.

Ce partenariat permettra de renforcer l’articulation entre les professionnels du social et de la santé et de s’appuyer sur l’expertise des professionnels et des personnes accueillies pour mieux cibler les actions de prévention et de soins sur chaque territoire.

Contacts presse :

ARS Pays de la Loire
Service communication
ars-pdl-communication@ars.sante.fr

Fédération des acteurs de la solidarité Pays de la Loire
Luce ROLLAND – Déléguée régionale
02 41 20 45 16
luce.rolland@federationsolidarite.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share