Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

HCAAM : projet de créer 1000 CPTS en France (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le système de santé français est en difficulté croissante depuis de nombreuses années car il ne s’est pas adapté à la transition épidémiologique, des maladies chroniques, du vieillissement des patients, de la poly pathologie. L’absence d’investissement sur les moyens d’exercice des acteurs de proximité, entraine une utilisation inappropriée et excessive des structures hospitalières, plus coûteuses, et une pénurie croissante dans l’offre de proximité.

Le Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie publie cette semaine un avis pour transformer notre système de santé. La Fédération des Communautés professionnelles territoriales de santé apporte son soutien à cet avis, qui recommande aux pouvoirs publics une stratégie de rupture.

Rupture, car pour le HCAAM,

  • l’objectif des transformations à mettre en œuvre, n’est pas de gérer séparément, les problèmes de chaque secteur du système de santé, mais de définir un plan d’ensemble à partir des services attendus par la population. Cette réflexion systémique, menée avec les usagers, permettra à chaque secteur de se réinvestir dans des missions redéfinies. Sans plan d’ensemble, il n’y aura pas de solutions aux graves difficultés actuelles.
  • il faut d’abord investir dans la proximité, renforcer l’offre de premier recours sur chaque territoire, sur la base de l’initiative des professionnels eux mêmes, pour assurer à la population l’accès à des services de qualité. Les premiers services attendus par la population, ce sont l’accès à un médecin traitant, à la continuité et la permanence des soins, à une offre de prévention, à des avis de recours et d’expertise, à une possibilité de maintien à domicile et de fin de vie à domicile.
  • le travail en équipe doit être désormais la règle de l’organisation tant  de l’ambulatoire que des établissements.

1000 CPTS, des nouveaux hôpitaux dits « communautaires »
Si ce scénario de rupture est mis en place par les pouvoirs publics, des chantiers multiples devront être menés de front:

  • la construction dans chaque territoire d’une offre de soins ambulatoires, par une articulation plus structurée entre les acteurs de soins primaires organisés en équipe, les acteurs de soins secondaires et du médicosocial, sous forme de communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS). Celles ci seront chargées d’assurer les soins de proximité, et d’améliorer les conditions d’exercice des professionnels par une meilleure organisation pour libérer du temps soignant : car il faut répondre aux demandes de soins non prises en charge et pouvoir assurer les nouvelles taches, coordination des parcours, coordination des équipes de soins, coordination ville hôpital pour un bon usage d’hôpital, un retour et un maintien à domicile facilité. C’est dans ce cadre qu’apparaitront de nouveaux métiers, assistants de cabinet, secrétariat partagé, gestion des données de santé …
  • la création d’un secteur d’hospitalisation communautairegéré conjointement par la ville et l’hôpital, a pour but de créer un interface plus souple entre la ville et l’hôpital classique, permettant l’accueil de patients ne nécessitant pas d’actes techniques lourds,  pour un  bilan, des soins techniques, et un retour rapide à domicile

Ce scénario que propose le HCAAM amènera à redéfinir les missions des divers acteurs :

  • les acteurs de l’ambulatoire, en plus de leur responsabilité vis à vis du patient et de la patientèle, apparaît une nouvelle responsabilité populationnelle collective sur leur territoire, à formaliser dans un nouveau conventionnement territorial qui viendra compléter les conventions nationales actuelles
  • les acteurs de l’hospitalisation pourront se recentrer sur le recours et l’expertise
  • les usagers verront leur responsabilisation accrue dans l’organisation du système de santé et dans son bon usage, et devront bénéficier d’une information plus accessible et de meilleure qualité

Cette réflexion globale et cohérente doit permettre de maintenir dans notre pays un système de santé solidaire, et une meilleure utilisation des importantes ressources qui lui sont consacrées par une qualité accrue et un recours optimisé aux compétences  des acteurs. A terme, ce sont de meilleurs résultats de santé, et la correction des inégalités sociales de santé, trop importantes dans notre pays.

Cette transformation majeure, nous devons la porter ensemble, professionnels, usagers, élus. La Fédération des CPTS participera activement à ce chantier, et attend avec intérêt la position du Président de la République et du gouvernement sur ces propositions.

Contacts pour la Fédération des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé :

Claude Leicher – médecin généraliste – c.leicher@fcpts.org
Gilles BONNEFOND – pharmacien – bonnefond@uspo.fr
Rebeca MARTIN OSUNA – kinésithérapeute – mail : r.martinosuna@orange.fr
Margot BAYART – médecin généraliste – mail : margot.bayart@sfr.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share