Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les organisations représentant la kinésithérapie appellent à manifester le 5 juillet (France)

Imprimer la liste
Share

L’ensemble des organisations représentant la kinésithérapie appelle les masseurs-kinésithérapeutes à manifester devant le ministère de la santé le jeudi 5 juillet à 14h.

Si la publication de l’arrêté concernant la formation des chiropracteurs a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, les problématiques de la profession sont aujourd’hui bien plus larges que cela et concernent toutes les formes d’exercice de notre profession.

Il nous appartient aujourd’hui de nous unir afin de dénoncer avec force :

  • La volonté de déréguler les professions de santé qui aboutit à l’accès partiel aux différentes professions de Santé ainsi qu’au partage de nos compétences avec des non professionnels de santé (APA, Chiropractie, etc);
  • L’absence de reconnaissance de notre diplôme comme un véritable diplôme national de Master, à la hauteur de nos 300 ECTS et de notre formation;
  • L’absence de volonté de création d’une filière universitaire spécifique;
  • Les freins à l’accès direct en kinésithérapie alors que cela est accepté pour d’autres professions non PS (ostéo, chiro);
  • L’absence de véritable plan d’amélioration de l’attractivité de l’exercice salarié;
  • L’inégalité sociale des différentes professions de santé face aux droits liés au congés maternité;
  • L’absence de revalorisation significative des actes qui impose aux professionnels de trouver des solutions non conventionnelles inacceptables pour tous et qui tend à paupériser la profession;
  • L’inégalité de la tarification d’un même acte pour plusieurs professions de santé, renforçant l’iniquité pour des compétences partagées;
  • La crainte d’une systématisation de la forfaitisation du paiement des soins au détriment du paiement à l’acte;
  • La multiplication des campagnes de récupération abusive d’indus; La crainte d’un conventionnement sélectif trop contraignant.

Il est temps de dire stop aux attaques systématiques qui visent à déstabiliser durablement notre profession.

Si demain nous voulons maintenir :

  • une kinésithérapie performante, moderne et efficiente,
  • une kinésithérapie responsable, respectueuse de la sécurité des patients,
  • une kinésithérapie au service de la santé des patients,
  • une kinésithérapie qui nous permette d’être rémunérés de façon juste pour notre travail.

Contact presse :
ALIZÉ : François Randazzo, président, francois.randazzo@gmail.com
FFMKR : Daniel Paguessorhaye, président, d.paguessorhaye@ffmkr.org
SNMKR : Stéphane Michel, président, president@snmkr.fr
UNAKAM : Joël Betton, président, joel.betton@sfr.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share