Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Un tiers des Français est concerné par l’incontinence urinaire (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Selon un sondage exclusif mené par l’IFOP pour la startup TripleW en décembre dernier, l’incontinence urinaire est un sujet tabou pour plus d’un Français sur deux. Pourtant, ce problème touche de près ou directement plus d’un Français sur trois.

S’il n’est pas toujours facile d’en venir à bout, il existe pourtant des solutions pour venir en aide aux personnes atteintes d’incontinence urinaire : les Français sont ainsi 42% à souhaiter détenir un appareil doté d’une technologie permettant de signaler la nécessité d’aller uriner avant que le problème ne survienne.

L’incontinence urinaire : un sujet de proximité

Plus d’un Français sur trois âgé de 18 ans et plus (37%) est concerné par le phénomène de l’incontinence urinaire, qu’il ait lui-même été touché (9%) et/ou par l’intermédiaire d’une (19%) ou de plusieurs personnes de son entourage (11%). Ce phénomène passe de marginal – jusqu’à 64 ans (6%) – à plus concret – à partir de 65 ans : 13% des 65-74 ans et près du quart des 75 ans et plus (23%) déclarent être eux-mêmes concernés.

Un phénomène encore (trop) tabou

En moyenne, presqu’un Français sur deux estime que l’incontinence urinaire est un sujet tabou (43%). Les moins de 35 ans sont même 57% à trouver le sujet gênant. Naturellement, cet embarras diminue à mesure que le problème est côtoyé : seuls 40% des individus connaissant une ou plusieurs personnes concernées par l’incontinence urinaire estiment que ce sujet est tabou.

De même, le côté tabou décroît avec l’âge, là aussi dans une logique de plus grande familiarisation avec l’enjeu, la probabilité d’être atteint d’incontinence augmentant avec l’âge. 57% des moins de 35 ans estiment ainsi que ce sujet est tabou contre 44% des 35-49 ans, 37% des 50-64 ans et 30% des 65 ans et plus.

Les Français souffrant d’incontinence urinaire attendent des solutions préventives pour conserver leur qualité de vie

Parmi les attentes des personnes souffrant d’incontinence urinaire, la plus plébiscitée est la capacité de prédire l’envie d’uriner avant que le problème ne survienne (42% des Français en moyenne avec une proportion qui s’élève avec l’âge), loin devant le contrôle et la mesure à tout moment de l’accumulation d’urine dans la vessie (19%).

En revanche, la limitation de l’usage des couches n’est citée que par 15%, que ce soit pour limiter en priorité les déchets polluants (8%) ou bien les dépenses financières de la personne concernée (7%).

Contact presse : Agence MilleSoixanteQuatre – Julie Leplus – j.leplus@millesoixantequatre.com – Tel : 01 85 76 12 10

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share