Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« L’UFMLS annonce la naissance de UFMLS Tech » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’UFMLS annonce la naissance de UFMLS Tech, regroupant les praticiens des plateaux techniques lourds qui sont exposés au plus grand danger, notamment dans l’application des programmes de paiement au forfait et à l’épisode de soin prévus dans les Communautés Territoriales des Professionnels de Santé (CPTS) .

L’UFML-Syndicat met en garde les praticiens usagers des plateaux techniques lourds sur le danger majeur de leur exclusion dans l’application de la politique d’organisation territoriale de l’offre de soins prévue par la loi de Santé.

Les CPTS sont des dispositifs issus de la loi Touraine. Cette loi change diamétralement la responsabilité de l’État dans l’organisation du soin, en faisant de la santé une fonction régalienne par excellence. Ainsi, la disparition des libéraux va devenir légitime pour l’État, car on ne confie pas une fonction régalienne d’État à un indépendant, à moins d’en encadrer très fortement la pratique.

Au sein des CPTS, c’est le paiement au forfait à l’épisode de soins qui va être très majoritaire dans les revenus des médecins. À l’inverse, les revenus des spécialistes libéraux issus de forfaits sont limités à une part très minoritaire.

Le médecin de CPTS devra donc faire suivre à son patient un parcours de soins préétabli sous peine, s’il s’en éloigne, de ne pas être payé. Ce parcours de soin peut du moins, pour l’instant, être proposé par les médecins des CPTS, mais peut aussi être imposé par l’ARS, voire, et c’est le plus probable, délégué aux Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) qui deviendra organisateur du soin dans les territoires.

Le parcours de soins imposé pourra permettre d’exclure les praticiens libéraux spécialistes, car majoritairement dépendants de leurs correspondants. Cela peut remettre en question leur existence.

L’enjeu des prochaines années portera sans nul doute sur l’organisation du soin dans les territoires.

Cette organisation ne se fera pas sans les médecins et chirurgiens libéraux usagers des plateaux techniques lourds, car la médecine de France a tout intérêt à bénéficier de leurs compétences. L’UFML-S y veillera tout particulièrement.

L’UFML-S est un syndicat pluri catégoriel qui entend défendre tous les médecins, par delà leurs modes d’exercice et leurs spécificités en comprenant mieux que quiconque les interactions qui les unissent. L’UFML-S s’opposera à toute organisation institutionnalisée visant notamment à mettre de côté les plateaux techniques lourds libéraux.

> Contacts presse :

Laurent Payet /Sarah Bonoron / Langage et Projets Conseils
laurent@lp-conseils.com / sarah@lp-conseils.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share