Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Instituts de Recherche Technologique : le premier bilan est positif », Communiqué

Imprimer la liste
Share

Lancés dans le cadre du programme d’investissement d’avenir, les Instituts de Recherche Technologique ont pour mission de développer des filières technologiques et économiques très compétitives. Thématiques, orientés marchés et interdisciplinaires, ils rassemblent des compétences académiques et industrielles pour leur permettre d’innover dans des domaines stratégiques pour  la France. Leur deuxième forum national qui s’est tenu mardi à Nantes est l’occasion de tirer un premier bilan, deux ans après leur démarrage.

Plus de 120 projets de recherche ont été lancés

D’une durée moyenne de 3 ans, ces projets commencent à apporter des résultats concrets : des démonstrateurs, des premiersbrevets (une quinzaine déjà déposés alors que les premiers projets de recherche ne sont pas encore arrivés à leur fin), des start-up en gestation ou création (trois en cours). Et les IRT montrent au quotidien qu’ils sont en mesure de monter et démarrer denouveaux projets de recherche en 6 mois environ, ce qui est un véritable atout.

Près de 150 PME technologiques sont entrées dans les IRT

Elles participent aux projets de recherche au côté des grandes entreprises et des académiques. Elles représentent 2/3 despartenaires industriels des IRT et ce ratio devrait encore augmenter. Ainsi, les IRT jouent un rôle important pour stimuler larecherche collaborative entre grands groupes et PME et pour renforcer la dynamique des acteurs au sein de filièresindustrielles.

Une cinquantaine d’équipements structurants, de plateformes et de moyens d’essais ont été mis en place

Ils confirment l’importance de la recherche expérimentale selon les normes et standards industriels pour accélérer l’innovationet le transfert vers le marché. Ces moyens, souvent onéreux, sont mutualisés au sein des IRT, générant des économiesimportantes et offrant un accès aux PME.

Les IRT ont engagé leur développement à l’international, et en particulier au plan européen

Une dizaine de projets de recherche a été déposée ou est en cours de dépôt dans le cadre des appels à projets du programmecadre de l’Union Européenne, Horizon 2020, lancé début 2014. La mutualisation des compétences et expériences permet ainsid’embarquer à l’Europe de nombreux partenaires qui n’ont pas la taille critique pour y aller seuls : PME mais aussi ETI etacadémiques.

La plupart des IRT ont commencé à développer des programmes dans des domainescomplémentaires à la recherche

Innovation, accompagnement des PME, accompagnement des start-up, formation initiale et continue. En particulier, les IRT ontengagé ensemble un projet concernant la formation des doctorants accueillis dans les IRT (connaissance de l’entreprise,recherche et innovation industrielle, propriété intellectuelle…) pour les préparer à s’insérer dans les entreprises.

Dans la plupart des IRT, le projet est largement accompagné par les collectivités locales (notamment pour lesbâtiments, les équipements, les programmes PME) et l’ensemble de l’écosystème, ce qui accentue l’effet structurant des IRT. Enparticulier, la démarche de rapprochement avec les pôles de compétitivité permet de renforcer l’effet d’entraînement et dediffusion des IRT dans l’ensemble du tissu industriel.

Les huit IRT français

· IRT Bcom (Technologies numériques, Rennes),

· IRT Bioaster (Microbiologie et infectiologie, Lyon- Paris),

· IRT Jules Verne (Advanced manufacturing, Nantes),

· IRT M2P (Matériaux, métallurgie et Procédés Metz),

· IRT Nanoelec (Nanoélectronique, Grenoble),

· IRT Railenium (Ferroviaire, Valenciennes),

· IRT Antoine de Saint Exupéry (Aéronautique, espace, systèmes embarqués, Toulouse)

· IRT SystemX (Ingénierie numérique des systèmes, Paris-Saclay).

Les huit IRT bénéficient d’un financement de l’Etat au titre du Programme d’Investissements d’Avenir

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share