Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Dépenses de santé : Selon le groupe ReAGJIR, la coercition est une « fausse bonne idée » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Comme à chaque débat autour de la santé, la coercition[1] revient comme une des solutions à la désertification médicale. Et pourtant les démonstrations tendant à prouver son inefficacité sont nombreuses.

Il y a 45 ans, devant la surabondance de médecins et pour limiter les dépenses de santé, le numerus clausus a été mis en place. Il n’a cessé d’être revu à la baisse jusqu’en 1993. Nous payons aujourd’hui les conséquences d’une prise de décision sans concertation et malheureusement sans vision à long terme des possibles évolutions en terme d’organisation des soins et des besoins de santé.

Les mesures coercitives apparaissent comme la solution rapide à mettre en place. Cela a d’ailleurs été utilisé dans divers pays[2] avec au final un échec en terme d’amélioration de la répartition des professionnels sur le territoire mais aussi de jeunes qui s’engagent dans la formation. D’autant que les jeunes médecins s’installent à moyen terme[3].

De vraies solutions existent et les jeunes médecins généralistes de ReAGJIR sont prêts à en discuter et penser à une médecine 2.0, organisée autour d’équipe de soins ambulatoires, avec une formation de qualité et adaptée à notre exercice futur, et une place prépondérante des soins primaires dans notre système de soin.

L’exercice de la médecine évolue. Ne faites pas fuir des professionnels impliqués et volontaires, même si leur vision du métier est nouvelle !

[1] Sénat, Avis de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, 15 juillet 2015 – http://www.senat.fr/commission/dvpt_durable/index.html

[2] IRDES, Rapport 534, Juin2006 – http://www.irdes.fr/Publications/Rapports2006/rap1635.pdf

[3] CNOM, Atlas de la démographie médicale 2015 – http://www.conseil-national.medecin.fr/node/1607


ReAGJIR
Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants
Intersyndicale nationale fédérant 16 structures régionales

Contact presse :
Elisabeth COURGEY
Secrétaire de Direction de ReAGJIR
contact@reagjir.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share