Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Grande Conférence de la santé : Des perspectives et du travail (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Après six mois de réflexion, la grande conférence de la santé s’est tenue hier pour présenter les conclusions de ses travaux. ReAGJIR était présent, dans l’attente de voir annoncer les renforts nécessaires au “virage ambulatoire” .

Le diagnostic est clair : notre système de santé n’est plus adapté aux défis à relever.

Pathologies chroniques, place de la prévention et du dépistage, modèle d’exercice en ambulatoire en pleine mutation sont autant d’enjeux qui demandent des réponses adaptées. La loi de modernisation de notre système de santé n’a pas répondu à cet objectif. La grande conférence de la santé avait pour ambition d’y apporter des réponses.

Une feuille de route déroule les 22 mesures à mettre en place pour « accompagner le progrès en santé ».

Au delà des avancées attendues et annoncées, ReAGJIR suivra attentivement la concrétisation de ces 22 mesures, détaillées publiquement hier.

ReAGJIR souligne l’urgence de repenser la prévoyance de l’ensemble des professionnels de santé libéraux. Un congé maternité pour les femmes médecins libéraux s’alignant sur celui des salariées est un premier pas à saluer, qui doit rapidement être suivi par d’autres. Une coopération entre les professionnels et une couverture sociale pour tous lèveraient deux freins majeurs à l’exercice libéral.

ReAGJIR souhaite participer aux travaux menés autour de la formation pratique et théorique des internes. Mieux former à l’exercice en coopération avec les autres professionnels de santé, et soutenir le développement de la filière universitaire de médecine générale sont deux axes de travail essentiels en faveur de l’installation des jeunes généralistes. Le financement de MSP ne se suffit pas à lui même.

ReAGJIR rappelle ses contributions apportées à la réflexion avec la création de l’OPSA (Offre Publique de Soins Ambulatoires), l’amélioration du contrat de PTMG (Praticien Territorial de Médecine Générale) et la généralisation du guichet unique à l’installation, tel qu’il a été développé en Haute Normandie (GUIPS).

En rester là serait nier tout un pan de notre exercice, qui est directement lié à l’Assurance maladie. Ainsi, ReAGJIR rappelle que pour répondre aux défis clairement identifiés, la rémunération doit être repensée pour donner plus de poids aux possibilités autres que le seul paiement à l’acte, pour tous les médecins, y compris les jeunes installés et les remplaçants. La réflexion doit être globale, incluant tous les partenaires conventionnels. Avant tout, les jeunes médecins doivent être concertés à tous les stades des réflexions qui auront lieu autour et durant les négociations conventionnelles. Cela est primordial pour garantir des évolutions qui rendront attractif l’exercice ambulatoire et libéral.

ReAGJIR, malgré ces annonces encourageantes, restera vigilant sur leur mise en application réelle et sur la poursuite des réformes pour que le système de soins se transforme de manière adaptée aux exigences actuelles, pour le bénéfice premier des patients.

Contacts presse :

Jacques Olivier DAUBERTON, Président
06 42 18 40 14 – president@reagjir.com

Charline BOISSY, Porte Parole
06 26 47 15 73 – porteparole@reagjir.com

www.reagjir.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share